vendredi 12 mai 2017

Notre effort de guerre de Frédéric Sow


Présentation de l'éditeur : Un jeune homme, dont la naissance, survenue après une grossesse de treize mois, fit l'objet de polémiques en tous genres, vit le jour à Zouma, village seulement peuplé de quelques centaines d'âmes. Sa génitrice, après sept ans de vie conjugale, montrée du doigt dans tout le hameau comme la seule inféconde de toutes les femmes, devait son malheur et son salut à sa mère qui, soucieuse de l'avenir conjugal de sa fille, inlassablement, s'était rendue chez des devins. Après différentes consultations auprès de ces derniers, il en était ressorti clairement qu'une sorcière contre qui elle se serait elle-même disputée quelques années auparavant se serait vengée en déportant sa colère sur sa fille. Ainsi, mystiquement, la sorcière avait obstrué les voies de fécondité de la jeune fille. Cependant, l'engagement des devins à briser ce sort mystique jeté contre la jeune fille fut salutaire. Aussitôt les tisanes et autres potions aidant à déboucher les voies de fécondité administrées, la jeune fille tomba enceinte. L'enfant devenu grand, unique enfant de la famille ayant sous sa coupole tout le troupeau familial, il commit un meurtre sur la personne d'un autre berger, qui s'opposait vivement au fait qu'il abreuve son troupeau dans l'abreuvoir public. Alors considéré comme un meurtrier, sa scolarisation fut impossible ; ce qui plongea sa mère dans une dépression dont elle mourut après quelques mois. Ainsi débuta une vie mouvementée d'adolescent, puis d'adulte soumis à de nombreuses épreuves...



Un parcours initiatique 

Comme de bien entendu, nous suivons l'histoire d'un garçon de sa naissance à  un stade de l'âge adulte. Sauf qu'ici, nous suivons cette histoire depuis la conception de ce garçon.  En effet, la maman, après des années de stérilité contacté le shampooing du coin qui lui dit qu'elle aura bien un enfant mais qu'il aura disons une nuit tumultueuse. Et on peut dire que sa vie va être bien chaotique. Déjà,  il naît un moins après le terme et ensuite, son enfance est marquée  par un meurtre. Certes, par accident mais meurtre tout de même.  Les parents sont des amours car ils acceptent leurs fils comme ils peuvent et tentent de lui inculquer  une force morale et je pense que quelque part, sans trop vous dévoiler l'intrigue, on sent leur influence.

L'auteur sait bien maintenir son récit. Et il a su y mettre de la profondeur ce qui n' a pas être de tout repos car le récit est court : moins de 200 pages. Mais on sent la 'capacité de l'auteur a écarter les faits superflus,  à nous donner ce qu'il faut comme description pour que personne ne s'en nuit.  Le récit qui a ses petites doses  mystiques et fantastiques mais rien n'est tout much.  



On pressent un auteur qui va faire ses preuves


J'ai retrouvé un je ne sais quoi  de Allah n'est pas obligé de Khourouma dans ce récit,  avec bien entendu un style d'écriture totalement différent. Mais que ce soit dans le récit que dans la maîtrise de l'action, de la réflexion mais aussi de la dose un peu mystique, on sent la même trempe.  Je serai extrêmement  curieuse de voir la suite de la bibliographie de l'auteur  ensuite. Lorsque son style d'écriture aura atteint encore plus de maturité. 


Mon conseil enfin : tentez le coup ! Vous passerez un très bon moment à  lire ce récit dépaysant.  Ensuite, lisez ou relisez du Khourouma et faites vous un petit jeu de différence,  tout simplement par curiosité littéraire.  Un grand merci aux éditions Mélibée de l'avoir donné  l'opportunité d'avoir lu ce roman.  C'était une bouffe de chaleur pour un week-end, une belle curiosité 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire