vendredi 12 mai 2017

L'origine de la Royauté Monarchique en Egypte ancienne de Ghislain R Ogandaga

Présentation de l'éditeur : Beaucoup a été dit sur la royauté en Égypte ancienne, mais on n'avait jamais insisté sur son mode d'apparition, sur ce qui s'était passé la « Première fois », ce que les Égyptiens eux-mêmes appelaient « Sep tepi ». Pour ces derniers, cette « Première fois » devait être régulièrement répétée. Si tel fut le cas, nous devons nous attendre à la voir consignée sur le matériel archéologique. Et en effet, les artefacts disponibles et les rites funéraires montrent que ce qui fut toujours répété dans la liturgie royale jusqu'à la fin de l'Ancien Empire, est l évocation de la descente de quelque chose venue du ciel et sa remontée ou ascension céleste symbolisée par le dieu faucon Horus, dont le roi était l'incarnation. Ce quelque chose était une lumière ineffable. Et le faucon avait été utilisé comme métaphore pour exprimer cette descente et remontée à cause de sa capacité à aller très haut dans le ciel et à redescendre en vol plané. L'illustration la plus parfaite de la répétition de ces deux événements sont les pyramides. Il n'est pas possible que celles-ci aient été à l origine l illustration d'une butte primordiale ou encore la matérialisation d un faisceau des rayons solaires, comme le suggèrent les égyptologues. L'intérieur des pyramides, avec leurs toits en encorbellement, est toujours l'illustration de la descente d'une lumière venue du ciel et de son déversement sur le roi défunt dans son sarcophage et ceci en tant que réitération de ce qui s était passé la « Première fois » avec le premier roi Horus. L'extérieur des pyramides, qui était quasi systématiquement recouvert de calcaire blanc, était aussi la matérialisation de l'ascension céleste lumineuse du ka du roi défunt et ceci toujours en tant que réitération de ce qui fut vécu à l'origine de la royauté par le premier roi Horus. À l'origine de cette royauté divine égyptienne, il y avait eu une expérience du sacré qui avait mis aux prises une lumière et un roi. À la dix-huitième dynastie, lorsque va se faire la révolution religieuse axée sur la lumière et le roi Akhénaton, ainsi que l'invention du monothéisme, ce dernier, à la suite de son père Amenhotep III, ne faisait que répéter à grande échelle ce qui s'était fait « la Première fois », qui avait également tourné autour d'une lumière et d'un roi. La prétendue révolution religieuse d'Akhénaton n'était qu'une oeuvre de restauration de la royauté divine qui visait le retour à ce qui s'était fait initialement. Et cette oeuvre avait commencé bien avant Akhénaton



Le plaisir d'apprendre à tout moment

Lorsque les éditions Mélibée  m'ont proposée ce livre, j'avoue que je n'ai pas hésité  très longtemps.  J'adore les livres qui peuvent m'apporter de nouvelles réflexions sur l'Égypte ancienne. Je pensais ne pas trop découvrir de choses mais l'auteur m'a très vite  trompée ne serait ce que par son introduction. La monarchie dynastique ne vient pas forcément des pharaons que nous connaissons tous mais bien de avant. Et ensuite, j'ai adoré rechercher avec l'auteur le premier fait.

Ce qui paraît être une quête bien vaine,  en général puisque les faits en questions ont bien eu lieu il y a des milliers d'années.  On peut se dire qu'on ne peut malheureusement que faire des suppositions et je dois le dire, lire des suppositions pendant  près de 400 pages en rebuter ait plus d'un......


L'auteur se met formidablement à  notre niveau.

Et avec moultes  notes en bas de pages.... alors il faut que je vous dise de suite, j'ai en horreur les notes en bas de pages et il n'y a rien de pire que d'en avoir une trentaine par chapitres... Mais elles étaient nécessaires alors je me suis  contentée de râler dans ma barbe en prenant malgré  tout grand plaisir à les lire et je suis encore avec une liste vachement longue de nouvelles références à  chercher.

Mais arrêtons de râler pour rien du tout et soulignons toutefois une grande qualité de l'auteur. Que l'on soit novice ou expérimenté  en Égypte ancienne, n'ayez pas peur d'ouvrir celui ci. Non seulement vous ne vous ennuierez pas mais en plus vous ne vous sentirez jamais idiot. Tout est bien expliqué et le cheminement de pensée vous est suffisamment  balisé  pour que vous vous preniez au jeu de la recherche 'égyptienne 

En bref, une très très bonne découverte pour ma part et je peux me targuer d'avoir une tête un peu mieux faite à  présent !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire