mardi 4 avril 2017

Luna de Ian Mc Donald (traduit par Gilles Goullet)

Présentation de l'éditeur : 2110. Sur une Lune où tout se vend, où tout s’achète, jusqu’aux sels minéraux contenus dans votre urine, et où la mort peut survenir à peu près à n’importe quel moment, Adrianna Corta est la dirigeante du plus récent des cinq «Dragons», ces familles à couteaux tirés qui règnent sur les colonies lunaires. Elle doit l’ascension météoritique de son organisation au commerce de l’Hélium-3. Mais Corta-Hélio possède de nombreux ennemis, et si Adrianna, au crépuscule de sa vie, veut léguer quelque chose à ses cinq enfants, il lui faudra se battre, et en retour ils devront se battre pour elle… Car sur la Lune, ce nouveau Far West en pleine ruée vers l’or, tous les coups sont permis. Développé en série télé par CBS, souvent comparé à Game of Thrones à cause de la brutalité de ses intrigues, récompensé par le Gaylactic Spectrum Award 2016, Luna est le premier volume d’une trilogie.




Quand je vous disais....


Quand je vous disais il y'a quelques chroniques qu'en matière de littérature de l'Imaginaire, et là, je parle plus spécifiquement de la Science Fiction qu'on pouvait se considérer gâté en France car les Editeurs sont là pour nous enrichir. J'ai envie de vous faire mon air, mais en matière de traduction de Science Fiction. Et pas de la petite SF, de la grosse Science Fiction qui tache, qui vous fait réfléchir et qui vous fait penser que vous devez absolument tout réapprendre. Et bien vous allez chez les Editions Denoël.

Je pensais qu'avec les derniers titres, j'avais touché le haut du panier. Mais ici, je retrouve absolument tout ce que j'aime et je dois dire (et je pèse mes mots) que je ne me suis pas autant creusé la tête depuis Illium et Olympos de Dan Simmons. C'est vous dire. Alors, je vous donne mon avis final sans préambule et avec les remerciements pour la Maison d'Edition Denoël : Si vous voulez du caviar de la Science Fiction. Et bien vous lisez Luna et vite fait. Parce qu'il y a deux autres tomes qui vont débarquer je ne sais quand d'ailleurs et il serait plutôt de bon ton de nous lire tout ça.


De la Science Fiction sociologique

Je vous vois venir avec vos petits nez musqués. C'est comme Fondation ? (de Asimov). Non messieurs, on ne regarde pas une civilisation à travers des millénaires, on regarde la situation sur la Lune, nouvelle terre conquise, au travers de sa société. Qui dit nouvelle terre conquise dit mentalité du Far West. Mais en plus moderne, on ne flingue pas à tout va. On achète et on vend absolument tout. Son corps, son air, son eau, sa bouffe, son Intelligence artificielle qui te permettra d'avoir du boulot. Si tu n'as pas les relations sociales qu'il faut, la société te recyclera et sans état d'âme.

Et comme la société est dure, on voit apparaître 5 grandes familles toute puissantes. Or, au début du roman, il y a un attentat contre une des 5 familles. Je vous laisse imagine juste un peu les intrigues qui vont en découler, et je vous laissera là pour que vous puissiez absolument tout découvrir par vous même.

Encore un mot toutefois : l'auteur a réussi à créer son univers. C'est un fait. Mais son vocabulaire, son mode de pensée. Absolument tout et tout ceci dans une écriture qui est loin d'être lourde. Cela se lit tout seule, on n'ajoute pas certaines lourdeurs dans le récit en plus de l'intrigue inextricable.

Alors qu'attendez vous ? Allez moi lire tout ça ;)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire