jeudi 2 février 2017

Les annales de la Compagnie Noire, tome 5 : Rêves d'acier de Glen Cook




Présentation de l'éditeur : Après la terrible bataille de Dejagore, la compagnie est assiégée dans la ville, Toubib est laissé pour mort et Madame se retrouve seule. Après l'explosion de son amour pour Toubib à la veille de la bataille, Madame n'a plus qu'une idée en tête : se venger des Maîtres d'Ombres. Elle dispose de moyens insoupçonnés : elle retrouve ses pouvoirs petit à petit et elle est considérée comme l'incarnation de la fille de la nuit, le messie d'une secte particulièrement violente appelée les Fêlons ou étrangleurs. De plus, la fin justifiant les moyens, Madame est prête à redevenir la sorcière sanguinaire qu'elle était et ne recule devant aucune manœuvre perfide.




Après une année 2016 mouvementée, je repars sur les sentiers de la guerre.

Madame est dévastée et moi aussi, je dois dire tellement la fin d'année 2016 était pleine de soirées, de fatigues cumulées et de mauvaises nouvelles. C'est donc en total raccord que j'ai entamé la lecture de Rêves d'acier avec Madame. Car comme elle, je me suis laissée trahir par d'odieux personnages (des clients, je vous rassure) et j'ai tout reconstruit avec mes petites mines manucurées.

Car Madame, dans cette saga, c'est à la fois la femme passionnée qui aime Toubib et qui a changé de vie pour lui. Mais c'est aussi la warrior. Celle qui va refaire une armée en claquant des doigts et qui va reprendre la Compagnie Noire même si le chef n'est pas là.


Un tome de transition ?

Sans nul doute. Il ne va pas me rester dans l'esprit en tant que tome de la mort qui tue mais plutôt s'inscrire dans la trame de l'intrigue générale. Ce qui m'a marquée c'est que l'on est vite déboussolée lorsque la Compagnie Noire est sans Toubib. J'avoue que je n'aime pas du tout et que je n'attends qu'une chose, c'est que tout rentre dans l'ordre.

Cela dit, je crois que c'est bien l'une des premières fois où je me rend compte que même si on ne suit que quelques personnages, la Compagnie noire est une armée de plusieurs centaines de personnes. Et c'est sur cette réflexion que j'ai terminé mon tome et que j'ai repris le travail armée d'une nouvelle détermination. Que les clients se tiennent bien ! J'ai un sixième tome à lire ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire