vendredi 3 février 2017

Le Cycle des robots, tome 4 : Sous le feu du soleil




Présentation de l'éditeur : Nous connaissons déjà Elijah Baley et Daneel R. Olivaw qui menèrent une difficile enquête dans Les cavernes d'acier. C'est désormais sur la lointaine planète Solaria qu'ils vont exercer leur talent. Sur ce monde, les hommes n'acceptent plus de se rencontrer physiquement mais se " visionnent " grâce à des projections télévisées. Or, un meurtre a été commis, un meurtre apparemment impossible puisque aucun Solarien n'aurait eu la force nerveuse suffisante pour s'approcher d'un de ses compatriotes. Qui plus est, un robot semble impliqué, ce qui est absurde, puisque les lois de la robotique interdisent à ces êtres de métal de causer le moindre tort aux hommes...







Et c'est parti !

Pour bien débuter l'année et être chaud patate, j'ai décidé de terminer un peu quelques sagas. La première étant le cycle des robots qui traine depuis au moins 5 ans dans ma PAL. Et je la laisse trainer à escient, tout simplement parce que si je continue, je n'aurai plus rien à lire d'Asimov. Et ça, vous voyez, cela me dérange fortement ! Mais revenons à nos robots, pourquoi la saga des robots, toussa toussaz.

Asimov a écrit ce cycle et cela a été une véritable petite révolution tout simplement parce que..... Il a instauré les trois lois de la robotique qui ont été repris depuis dans TOUS les livres traitant des robots jusqu'à maintenant. TOUS !!!!!!! Et les réflexions par rapport à ce type de lois est infini. On peut même, si vous le désirez, refaire des tas de films SF selon ces trois lois. Bref, c'est un sujet intarissable


Le couple Elijah et Daneel : ça roxe !!!

Le principe de ce cycle, c'est aussi tout simplement de se retrouver avec un Humain qui va devoir enquêter sur des robots. Or, notre enquêteur ne supporte pas les robots... Sauf un : Daneel qui a su gagner ses faveurs. Je pense même pouvoir vous dire qu'il est son plus proche ami. De plus, l'auteur nous les présente comme un duo de policiers, ce qui donne réellement une dynamique au récit. Un truc de fou.

De plus, il y a l'enquête et croyez moi, on est dans du thriller de folie. Loin de la SF, loin de l'enquête un peu bateau. J'ai été littéralement transportée jusqu'à la fin et jamais je n'ai pu deviner qui était le tueur. Alors, dites moi ? C'est pas un bon cycle à lire ça ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire