jeudi 9 février 2017

Héros de l'Olympe, tome 4 : La Maison d'Hadès de Rick Riordan





Présentation de l'éditeur : Percy et Annabeth ont trouvé les Portes de la Mort et sont maintenant prisonniers dans les Enfers, dans la Maison d’Hadès. Les cinq autres demi-dieux, Jason, Piper, Nico, Leo et Frank unissent leurs forces pour les sauver. À leur tour, ils doivent trouver l’entrée des Portes de la Mort. S’ils y parviennent et que Percy et Annabeth sont toujours en vie, alors les sept demi-dieux pourront sceller à jamais les Enfers et sauver la Terre de l’invasion des monstres de la Maison d’Hadès. Mais... arriveront-ils à temps ?







Percy et Annabeth doivent se déjouer la mort ? C'te blague !


Oui, on pourrait le prendre comme ça. Genre Percy et Annabeth ont besoin d'un peu de solitude alors ils vont se faire un week end dans le Tartare. Mais non. Ils vont littéralement se retrouver avec leurs propres démons et à sec, si vous voyez ce que je veux dire. Déjà, ils doivent apprendre à survivre dans un monde où il n'y a pas de substance. Ensuite, ils y rencontrent des géants, des Titans, des déesses, tout cela en même temps. Et puis, comme si on était au Jugement dernier, ils se retrouvent aussi face à leurs erreurs. Et ils doivent assumer comme des grands. Et c'est ces moments là où cela devient très intéressant.

En effet, ce qui est très attirant dans le couple Percy Annabeth, c'est que primo, ils sont complémentaires et non en compétition. C'est agréable car lorsqu'ils se dépassent, c'est pas pour prouver qui de la team garçon ou de la team fille est le meilleur. Chacun connaît la valeur de l'autre et cela permet de gagner du temps dans le récit, chose que l'on ne retrouve pas dans toutes les sagas. Ensuite, ils s'aiment et le savent. Ils passeront leur vie ensemble si tout va bien. Et donc on ne perd pas de temps non plus dans un triangle amoureux ou des questionnements un peu puérils de savoir s'il l'aime jusqu'à se séparer de son meilleur T shirt.

Maintenant qu'ils se connaissent l'un et l'autre, ils vont se montrer dans le Tartare leurs pires côtés, leurs mauvais choix et ils vont s'accepter eux même et réciproquement pour leur eux profond. Cela peut donner des concessions. De la tristesse, de la joie. Mais croyez moi, c'est un régal à annalyser.


Et pendant ce temps là, les potos ?

Ils ne chôment pas. Que ce soit dans l'aventure ou tout simplement dans la découverte d'eux même. C'est tout aussi un régal car on apprend à les connaître. On rit comme des fous avec eux et cela, je ne peux que le souligner. Lire du Rick Riordan, c'est s'attendre à avoir régulièrement un fou rire en début de chapitre, comme s'il avait décidé de nous destabiliser d'entrée de jeu.

Et j'ai hurlé les trois quart du temps entre références mythologiques et références modernes. C'est savamment pesé. C'est du véritable génie en barre. Ainsi, pendant que Percy et Annabeth jouent les héros, les potes font de même et croyez moi, ça c'est de l'équipe. Tout le monde va découvrir quelque part encore plus sa vraie nature. Et on comprend mieux maintenant les rouages de la prophétie et à quelle point cette équipe est du tonnerre ;)

1 commentaire: