jeudi 2 février 2017

Cellulaire de Stephen King


Présentation de l'éditeur : Le monde civilisé ne disparaît pas dans un bruit de tonnerre ou un gémissement. Il finit sur un simple appel de votre portable. On se souviendra de ce qui est arrivé un bel après-midi de 1er octobre, comme de 'La Pulsation'. Un signal envoyé à tous les portables qui transformera leurs utilisateurs en quelque chose de... comment dire ?, pas tout à fait humain. Sauvage, meurtrier, d'une violence aveugle et déchaînée. Acte terroriste ? Canular cybernétique devenu incontrôlable ? Peu importe aux rescapés de cette attaque technologique. Ce qui leur importe avant tout, c'est de s'en sortir. Un groupe de 'Normaux' - c'est ainsi qu'ils se considèrent - se rassemblent alors sur le terrain de sport d'un lycée où, dans la clarté de la lune, les attend une chose monstrueusement terrifiante.





Un mauvais trip ?

Sûrement ! Comme tous les livres de Stephen King vous allez me dire. Et donc, qui veut savoir ce que pense Stephen King des personnes toujours avec leurs téléphones portables ? Levez les mains ? Mais oui, c'est bien cela, il n'en pense que du mal, pense aussi que nous nous en servons de trop et que cela pourrait être dangereux. Bah voilà, on a un roman, je l'ai lu, j'ai grave flippé et c'est parti pour un tour.

Plus sérieusement, je ne m'en souvenais absolument pas de celui là mais je dois dire que lorsque Stephen King transforme les gens qui téléphone en espèce de zombie, Walking Dead n'a qu'à bien se tenir parce qu'en matière de scène bien dégueus qui vous feront sursaute et des scènes de fin du monde bien épique. Je salue encore une fois le maître ! 


Et sinon, qui pense que je suis encore fatiguée en mois de décembre.

Le plus perturbant là dedans c'est que je me suis bien marrée avec ce livre. En effet, on retrouve comme toujours un évènement qui va à tout jamais changer la face du monde. Mais Stephen King ne se laisse pas berner par des effets numériques ! Il nous montre surtout ce que cela donne du côté du l'humain. Comment les gens changent face à l'adversité. Il nous apprend aussi à pardonner les petits écarts et encore moultes choses.

En bref, pas le meilleur roman de King, on est d'accord. Mais avouez qu'une petite soirée d'hiver, au calme avec un roman de l'auteur. C'est tout de même très savoureux !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire