jeudi 2 février 2017

A.N.G.E., tome 10 : Obscuritas d'Anne Robillard

Présentation de l'éditeur : À l’insu de la population, des hommes et des femmes travaillant pour l’Agence Nationale de Gestion de l’Étrange (mieux connu sous le nom A.N.G.E.) veillent sur notre monde. Peu importe les pays où ils sont affectés, ces courageux agents secrets protègent l’humanité des ténébreuses machinations des serviteurs du Mal.
Pendant que l’ANGE travaille d’arrache-pied pour délivrer les humains des effets néfastes de la puce électronique qu’on leur a injectée sous prétexte de les protéger contre le retour de la peste, au Vatican, Kevin Kaylin se prépare au plus grand combat de tous les temps.
Sur la Terre Sainte, rasée par l’explosion de la base de Jérusalem, les derniers Nagas aimeraient bien faire leur part, mais ils sont pourchassés par un démon qui a acquis beaucoup trop de facultés surnaturelles.
Au Québec, tandis qu’elle élève de son mieux le petit Ethan, Océane devra faire face à la plus redoutable épreuve de toute sa vie. Son courage de mère suffira-t-il à sauver l’enfant?




La fin d'un marathon avec Les lecture de Sev

On s'est lu les 10 tomes en quoi? Moins de trois mois ? Il faudrait que je vérifie un jour. Mais comment vous dire que la saga ANGE, on se l'ait enfilée d'un coup d'un seul, frénétiquement, en pouffant comme toujours comme des fofolles que nous sommes. Bref. La fin de la saga, on ne pouvait pas non plus attendre et puis, cela clot une saga donc c'est une excuse tout à fait acceptable.

Nous voici donc en plein apocalype avec des lézards, des schémas à refaire, des héros à suivre et une agence qui risque le tout pour le tout pour au moins tenter de sauver le monde. Et même qu'avec le recul, je vous dirai bien que cela ressemble un peu à la politique mondiale actuelle. On n'en est pas loin

Obscuritas, un roman obscur ? 

C'est un roman où l'on s'aime, on se déteste, on se combat. Et je dois dire qu'Anne Robillard a fait comme d'habitude, elle a tout accéléré pour la fin. Accrochez vous donc à vos petites culottes si vous décidez de tout terminer et que c'est votre première saga avec l'auteure. Cela peut même vous sembler trop rapide tant elle a passé du temps à tout vous expliquer avant.

Mais en fin de compte. Tout étant expliqué, tous les schémas étant clairs. Il n'y a plus qu'à faire le gros boum final et que tout se termine bien. Et il ne faut pas s'attendre à plus. C'est ce qu'il s'est passé ici. Je pense qu'on a lu ce tome en genre deux ou trois soirs maxi et nous n'avions pas demandé plus à cette saga, sauf que nous avions la satisfaction de l'avoir lu. Un peu comme une petite tartine de confiture qu'on a eu en rab ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire