mercredi 11 janvier 2017

A.N.G.E., tome 8 : Periculum d'Anne Robillard

Présentation de l'éditeur : Pendant que de nombreux cataclysmes frappent la Terre, Thierry Morin se lance à la poursuite de l'Antéchrist avant qu'il ne soit trop tard, car l'armée qu'Ahriman est en train de lever pour lui grossit de jour en jour.
Damalis et Cindy filent vers Jérusalem, puisque l'ANGE a perdu le contact avec son nouveau directeur international qui a été aperçu en compagnie d'Asgad Ben-Adnah !
Les descendants des douze tribus d'Israël convergent sur le nouveau temple ignorant que beaucoup d'entre eux périront pour protéger l'humanité.
Tandis que Perfidia est à la recherche de son ennemie jurée, la reine des Anantas, Asgad apprend qu'Océane attend un enfant.
Tel qu'annoncé par les prophètes, Satan perd son combat contre les armées de l'Archange Michel et se réfugie sur la Terre avec tous ses démons...






Un tome portant bien son nom


Si on peut s'imaginer écouter des musiques pendant un livre, je dirai bien que celui ci porterait des musiques extrêmement rythmées tant on a tout le temps un sentiment de danger dans ce tome. Personne n'est à l'abri et on se demande au détour de chaque page si on sortira vivant. Vous allez me dire, déjà que la saga n'est pas très reposante.

Oui mais là on est à deux tomes de la fin et si vous êtes comme moi et que vous connaissez la petite dame, forcément, vous savez en vous même qu'elle accélère toujours et franchement à la base, balançant de petites bombes scénaristiques à peu près à ce moment là de l'intrigue principale. Et elle l'a fait !


Que vous dire de plus ?

Tout simplement que le pire que ce qu'on peut s'imaginer avec les indices se produisent. Mais que le meilleur est à venir ? Et ouai, c'est tout ce que je peux vous faire tout simplement sans vous spoiler. Seulement qu'à cette hauteur de l'histoire, autant je n'aimais plus du tout Océane, autant maintenant, on redevient progressivement copine. Elle se reprend gentiment en main pour le bien de tous et je dois dire que cela n'aurait pas dû m'étonner puisque sa mère avait prévu le coup.

En bref, encore un tome à lire et à relire, on attend la fin, on l'apprécie et on se prépare gentiment à dire adieu à tout ce petit monde. Et cela sera comme toujours un déchirement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire