mardi 15 novembre 2016

Subtil changement, tome 3 : Demi-couronne de Jo Walton (traduit par Florence Dolisi)

Présentation de l'éditeur : Londres. 1960. Dix ans ont passé depuis l’attentat contre Hitler déjoué par Peter Carmichael. L’homme qui fut un brillant inspecteur de Scotland Yard dirige maintenant le Guet, la redoutable police secrète créée par Mark Normanby pour juguler l’opposition et traquer les Juifs. Il a adopté Elvira Royston, la fille de son ancien adjoint. Alors que la jeune Elvira se forge lentement mais sûrement une conscience politique et découvre avec effroi les coulisses d’une Angleterre vendue au fascisme, de nouveaux mouvements sur l’échiquier politique secouent le pays. Le retour du duc de Windsor, fasciné par Hitler, n’étant pas le moindre. En danger, plus que jamais, Carmichael va être confronté au plus grand défi de son existence. Avec Une demi-couronne, Jo Walton clôt en beauté sa trilogie du Subtil changement (Le Cercle de Farthing, Hamlet au paradis) et nous rappelle que les Justes, aussi, peuvent écrire l’Histoire.






Conclusion de saga un jour, conclusion de saga toujours ?


Il y a quelques mois, Les Editions Denoël m'avaient proposé de lire le premier tome de la Saga Subil Changement qui fut un coup de cœur. Et même qu'une de mes amies m'avaient piqué le livre car, dormant à la maison, elle s'était servie dans la bibliothèque et m'avait supplié de suivre la saga. Je ne me suis pas faite priée des masses parce que Hop, j'ai reçu Hamlet au Paradis à ma demande. Et c'était vraiment top. Voire même un cran au dessus, alors que les personnages n'étaient pas foncièrement les mêmes et que j'y étais tout de même assez attachée. Et patatras, pour une de mes sélections, j'ai loupé le coche pour Demi Couronne. Et j'ai mis un certain temps à m'en rendre compte qui plus est. Cela dit, il me semble que ce mois là, j'avais reçu un livre bien plus que pas mal donc, foncièrement, je n'allais pas râler du tout. J'ai même fait ma petite fofolle en l'achetant et en m'organisant toute une sortie pour cela. Ensuite, je me suis réservée un petit week end anglais pour le lire et j'ai pu savourer cette fin de saga.


Et comment vous dire ? Jo Walton a su conclure cette histoire, de une. Mais il a aussi réussi à nous transporter. J'ai adoré cet univers très dur qui nous montrait une alternative de notre histoire et je trouve qu'il a été admirablement bien fait, surtout que l'univers n'a absolument pas pris le devant sur l'intrigue. On peut même dire que l'intrigue aurait pu se passer dans notre espace temps. Et pourtant il apporte cette cerise sur le gâteau, cette chantilly dans votre capuccino, ce petit sablé à côté de votre thé. Bref. Cette trilogie aura été un tout. Et on ne parlera pas des couvertures que je trouve tout aussi sublimes. Et qui mettent en avant l'univers pour mieux nous berner et j'adore.


Jo Walton nous apporte la lumière dans l'obscurité

Et j'adore vous faire des titres mélodramatiques mais c'est cela. Il montre par cette trilogie et surtout avec ce tome que quelque soit le tournant de l'Histoire. Même si nous pouvons sombrer dans une époque bien sombre. Il y 'aura toujours des héros. Des gens qui même par de petites actions peuvent éclairer le chemin, nous redonner espoir. Et j'avoue que cette saga, lorsqu'on regarde le contexte politique et économique actuel mondial, donne un petit coup de punch et de soleil dans notre vie.

Que dire d'autre ? L'intrigue est finement menée. Les descriptions sont telles qu'on a l'impression d'être dans un film. On visualise très bien les personnages mais aussi les situations et les lieux. Tout est très bien écrit, sans fioriture, avec ce qu'il faut pour que l'on se sente emporté et qu'on ne peut tout simplement pas s'arrêter de tourner les pages pour connaître la fin. Je ne parle même pas des rebondissements tout au long du livre car j'ai cru que j'allais jamais arrêter de sursauter.

En bref. On remerciera bien entendu les Editions Denoël (et pourtant, vous voyez que dans ce cas ci, ce n'est pas un partenariat. Ils sont presque innocent dans l'affaire) pour m'avoir fait découvrir cet auteur, tout simplement. J'aime quand ils sortent des sentiers battus et quand on peut tout simplement lire autre chose que tout le monde. La ligne éditoriale de cette maison est bien personnalisée. On reconnaît de suite un livre de leur écurie et j'aime cela :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire