mardi 8 novembre 2016

Les Nouvelles Chroniques de Krondor, tome 2 : Le Boucanier du roi de Raymond E. Feist

Présentation de l'éditeur : Sept ans après les événements contés dans Prince de Sang, la paix s’effondre à nouveau… Remis des ravages de la guerre de la Faille, le peuple du royaume des Isles jouit de la paix et de la prospérité. Nicholas, le troisième fils du prince Arutha de Krondor, est un jeune homme brillant et doué, mais il est confiné à la cour de son père. Afin de découvrir le monde hors des murs du palais, Nicholas et son écuyer, Harry, font voile vers la pastorale Crydee.
Mais peu après son arrivée, Crydee est brutalement attaquée par des forces inconnues. Le château est réduit à l’état de ruines, les citoyens sont massacrés et deux jeunes femmes nobles, amies de Nicholas, sont enlevées. Bientôt le jeune prince et ses compagnons découvrent que l’attaque surprise n’était pas un incident isolé. Les envahisseurs sont venus des lointaines îles du Couchant, repaire des coupe-jarrets de tous horizons, et se sont rassemblés pour faire la guerre à la patrie de Nicholas. Mais ce n’est pas un simple raid d’esclavagistes : ils servent une force obscure qui menace le monde de Midkemia dans sa totalité, une puissance terrifiante que Nicholas va devoir affronter.



Et bien cela faisait longtemps.....

Les avantages et les inconvénients d'apprécier les sagas de Raymond E.Feist.... L'avantage certain, c'est que vous aurez toujours un roman sous le coude, tant cet auteur est prolifique. Et il a fait pleins de sagas dans son univers. Donc on est plutôt familier avec le décor, le système de magie, toussa toussa. On retrouve aussi certains personnages que l'on voit grandir, vieillir, mourir parfois aussi. Donc, quand on a envie de petites vacances littéraires, si j'ai envie de dire, on se prend un tome de saga. L'inconvénient, c'est qu'on n'en voit jamais le bout ! Et cette mini saga de l'entre deux guerres, soyons francs, elle n'avait que deux tomes, je l'ai donc trainée un peu.


Pourtant elle est importante car elle précède la Guerre des serpents et va me servir à poser le décor. Et puis elle me fait la transition avec plusieurs personnages, ce qui peut être utile avant de commencer un bon bazar à trois tomes (ce que je ferai dans quelques jours je pense, d'ailleurs). Mais il y'avait moins de Pug. Arutha n'est plus présent. On a affaire à la prochaine génération que je ne connais pas bien, que j'apprends à connaître. C'est de la transition pure et simple. Et quelques fois, même si on est bien dedans. Et bien on traine :)


Une saga de transition et un tome pleins d'action.

Clairement, ici, on est dans Pirates des Caraïbes avec Nicholas qui apprend à être un bon capitaine de vaisseau. Autant ses deux frères aiment gouverner, autant lui a le virus de la mer. Mais bon. Son père l'envoie faire l'écuyer chez son oncle, il a ses premiers émois amoureux et hop, deux jeunes filles en détresse se font kidnapper par des méchants et il n'a d'autres choix que de verser dans la piraterie. Et là, j'ai frétillé comme pas deux parce que bon. Cela veut dire qu'on va retrouver Amos !!!!!! Et oui.

C'est aussi un roman initiatique parce Nicky a une difformité au pied et il va magiquement mais non pas sans douleur apprendre à faire avec. En guérissant de son pied, il s'affranchit clairement de ses peurs et apprend à devenir un homme. A prendre ses propres décisions, à décider ce qui est bien ou mal. Bref, nous partons avec lui et Marcus (son cousin) et le fils de Pug, plus d'autres personnages fascinants de la saga. Et nous allons mener l'enquête sur cet enlèvement pour déboucher à la fin sur ce qui amènera la Guerre des Serpents. Autre saga que je vous ferai découvrir dans très peu de temps j'espère.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire