mardi 15 novembre 2016

Les chevaliers d'Emeraude, tome 12 : Irianeth d'Anne Robillard


Présentation de l'éditeur : Pressé par l'ennemi, Onyx adoube les Écuyers, les jugeant capables de se débrouiller seuls. Mais la perte du grand commandant de l'armée continue de démoraliser les Chevaliers. Déchiré par le chagrin, l'un deux quitte même les rangs.
Malgré les bons soins dont l'entourent les araignées, Liam dépérit, comprenant qu'il ne reverra plus jamais sa famille et ses amis, Mais ces derniers ne l'ont pas oublié et feront tout en leur pouvoir pour lui venir en aide. Acceptant enfin son destin, la princesse rebelle se porte au secours du porteur de lumière et des Chevaliers d'Émeraude qui subissent les attaques répétées de l'Empereur Noir. Cependant, Asbeth a préparé un piège pour elle... C'est finalement sur Irianeth qu'a lieu le dernier de tous les combats, Mais qui s'en sortira vivant ?






Et c'est parti pour le Show !


Et oui, dernier tome de la saga. Cela veut dire grosse résolution d'intrigue en 12 tomes, plus fin de toutes les petites qui sont intervenues depuis le temps. Qui va vivre, qui va mourir, l'Empereur des insectes, les prophéties, les dieux, absolument tout. Cela vous donne le tournis ? J'ai envie de vous dire : ou vous êtes là parce que vous aimez avoir le tournis ou tout simplement vous vous êtes trompés et il faut arrêter d'urgence les grandes sagas. Je dis cela je dis rien :D

Mais je me souviens, quand ma fille est née, et qu'il fallait attendre UN AN pour connaître ce douzième tome. On n'en pouvait plus, on en trépignait d'impatience et comme des gloutons le lendemain d'Halloween, on avait tout bouffé. Et il a fallu attendre quelques temps avant de se faire la première relecture de saga pour bien se souvenir de tout. Et que ceux qui n'ont jamais relu une saga chouchou... Et bien ce serait peut être bien de commencer dites :D


Et pour conclure.

Oui. C'est terrible quand on a versé toutes les larmes de son petit corps et plusieurs fois dans mon cas car ce n'est pas la première fois que je vous la lis (mais c'est la première chronique). Bref. Ce n'est pas facile de faire le bilan d'une saga de 12 tomes. Tout d'abord parce que cela voudrait dire que c'est fini et que donc jamais plus on ne l'aura. Et c'est triste et c'est une rupture en fin de compte. Et puis comment être objectif avec un tel phénomène. Lorsque vous tombez dans la saga des Chevaliers et que vous  y accrochez, c'est un peu comme les fans de Harry Potter, cela vous paraît en tout point parfait parce que vous ne voyez pas les défauts de ces oeuvres.

Et tant mieux, vous me direz. Parce que cette saga a réellement marqué toute une génération. Je me souviens parfaitement  des rayonnages remplis des derniers tomes. Et je suis vraiment contente qu'une de mes sagas chouchous soit un beau phénomène littéraire. Je vous dis à bientôt pour une autre saga du même auteur : ANGE

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire