jeudi 10 novembre 2016

Les Chevaliers d'Emeraude, tome 11 : La justice Céleste d'Anne Robillard




Présentation de l'éditeur : Emprisonnée dans le passé, Kira cherche désespérément une façon de rentrer chez elle. Les anciens Enkievs lui seront d'un précieux secours, malgré leurs facultés magiques limitées. En dépit de ses blessures et de l'inefficacité de son nouveau serviteur ailé, Akuretari demeure un ennemi redoutable. Profitant du chaos sur le continent, il y déclenche un terrible cataclysme. Seul un terrible sacrifice de la part d'un Chevalier pourra enfin mettre un terme à son esprit de vengeance. Pour ajouter aux malheurs des habitants d'Enkidiev, l'Empereur Noir choisit ce moment précis pour porter le coup de grâce aux Chevaliers d'Émeraude et à leurs alliés. Il est loin de se douter que l'amour innocent d'un enfant et le courage d'un Elfe retarderont ses projets d'invasion.





On tient le bon bout ?

On pourrait penser qu'Anne Robillard pourrait se reposer un peu sur ses lauriers à l'approche de la fin de cette saga. Bande de petits canaillous, vous ne la connaissez pas encore manifestement. Bien entendu qu'elle va vous mettre des retournements de situations, des évolutions de personnages et des quêtes secondaires encore et toujours, voire même et je n'ai pas peur des mots des révélations de folie à l'avant dernier tome de cette saga. Histoire que le tome 12 soit bien chargé et qu'on se prenne à lire à toute vitesse.

Comme c'est une relecture, je connaissais la fin. Et à l'arrivée de ce tome 11 lors de cette relecture, mon cerveau a vite fait le bilan en me mettant une belle sonnette d'alarme : mais en fait, il va se passer tout cela en moins de 1000 pages ! Mais tu vas dérouiller ma vieille ! Et en effet, en lisant avec Séverine, on s'est retrouvées excitées comme des pupuces la veille de Noël.


Et du coup, pour vous en dire sans spoiler ????

Au tome 11 ? Si je vous dis qu'Onyx en fait encore des belles mais qu'il se rend compte qu'il y a un peu de limites dans la vie ? C'est déjà un bon début en effet qu'il grandisse un peu. Si je vous dis qu'il y a toujours de l'amour dans l'air entre différents protagonistes et qu'on se surprend même à avoir un beau sourire niais à certains passages. Et oui. Nous sommes des chevaliers à la cuirasse très dure mais à l'intérieur, on est de vraies guimauves vous savez. Et si je vous disais que vous allez aussi pleurer toues les larmes de votre petit corps vers la fin ? Vous vous en doutiez, je le savais.

En bref, un tome Haletant qui vous prépare vers la conclusion de cette saga. Et c'est pour cela qu'on les aime. Je vous donne donc rendez vous pour la semaine prochaine pour la conclusion avec Irianeth. Car ça va dépoter de l'insecte, c'est moi qui vous le dis ! 

2 commentaires:

  1. Ohlala, tu me donnes envie de relire la saga des Chevaliers !! ♥♥

    Les sourires niais, l'excitation comme un déballage de cadeau à Noël, j'adooooore ! Mille merci pour cette chronique, elle est au top, faisant remonter tous les bons souvenirs et l'excitation qui me gonflait le cœur à chaque tome ! ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a l'air bêtes à relire nos tomes chouchous avec de grosses larmes qui coulent. Mais c'est pour cela qu'on les aime ;)

      Supprimer