vendredi 18 novembre 2016

Le dernier Château et autres crimes de Jack Vance

Présentation de l'éditeur : « Chaque seconde de l’existence est un nouveau miracle. Considérez les innombrables éventualités et possibilités qui nous attendent à tout instant : les voies de l’avenir. Nous n’en empruntons qu’une ; les autres, qui sait donc où elles mènent ? C’est l’éternelle merveille, la magnifique incertitude du moment futur, le passé étant un tapis qui se déroule régulièrement et dont la trame est tissée de la solution des problèmes posés. » Miracle, avenir, merveille, incertitude… Tel est le cocktail de l’œuvre de Jack Vance en général et du présent volume en particulier, qui, des stupéfiantes maisons d’Iszm aux fils de l’Arbre fanatiques, des jardins de Refuge-des-Nuages aux improbables Châteaux de la Vieille Terre, révèle une fois encore l’étendue d’un talent à nul autre pareil pour l’exotisme et les personnages roués…






Un petit plaisir que j'ai pris chez Le Bélial

Tous les ans, j'aime me faire ce plaisir : prendre au moins un recueil de nouvelles ou une rentrée littéraire des éditions Le Bélial. Déjà parce que cette couverture est magnifique. Ce château qui ressemble à un arbre. Cet univers futuriste qui reste en adéquation avec la nature. Moi, perso, cela me fait rêver. Et si un jour nos générations futures peuvent habiter dans ce genre d'endroit, j'en serai particulièrement heureuse.

Mais revenons à ce livre. Ce recueil de nouvelles. Quatre grosses nouvelles en tout et j'en ai fait une par jour, à la louche. J'aime beaucoup de type de recueils avec des nouvelles assez conséquentes. Cela permet de faire un petit récit par jour. Et je dois dire que, vu le thème abordé par ce recueil, chaque nouvelle mérite son temps de réflexion.


Quatre nouvelles pour quatre thèmes ?

La maison d'Izsm ou comment attaquer franco dès la première nouvelle pour vous faire cogiter. C'est un récit d'anticipation, traitant d'écologie et d'espionnage industriel, sachant que la forme du récit tient plutôt de l'espionnage. Vous vous retrouverez totalement ballotée entre les vérités et les mensonges des différents protagonistes. Avec pour couronner le tout, une morale de fin totalement acidulée.

Alice et la cité, ou comment mélanger habilement Alice aux pays des merveilles avec le jeu Deus EX. Moi non plus je ne pensais pas possible et pourtant, nous avons eu des interprétations d'Alice aux pays des merveilles plutôt variées. Nous avons ici une jeune femme qui n'est jamais sortie de sa maison et de sa cité. Elle va comme de bien entendu se retrouver dans un autre lieu, en fuyant un peu ses responsabilités et va se révéler tout au long du récit.

Fils de l'arbre, sûrement le plus religieux des textes. C'est une réflexion sur l'avenir en général, mais aussi sur l'espionnage, les ruses et bien entendu l'expansion d'une religion. C'était un peu plus difficile de se concentrer sur tous ces thèmes car la quête du personnage principal paraît du coup tout à fait banal.

Enfin, le dernier Château, qui a donné le titre à ce recueil. Et pourtant, ce n'est pas vraiment la nouvelle qui m'a plus marquée. Pourtant, les thèmes sont là, et très intenses. Le récit est ponctué de pleins d'action et c'est sûrement le texte le plus travaillé. Mais vous savez ce que c'est. On accroche plus ou moins même en reconnaissant absolument toute la valeur du texte.

En bref : un auteur à l'écriture excellente et un recueil qui à la fois vous divertira par son écriture mais qui vous permettra aussi de développer une réelle réflexion de fond sur notre avenir à tous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire