vendredi 25 novembre 2016

Du domaine des murmures de Carole Martinez


Présentation de l'éditeur : En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire "oui" : elle veut faire respecter son vœu de s'offrir à Dieu, contre la décision de son père, le châtelain régnant sur le domaine des Murmures. La jeune femme est emmurée dans une cellule attenante à la chapelle du château, avec pour seule ouverture sur le monde une fenestrelle pourvue de barreaux. Mais elle ne se doute pas de ce qui est entré avec elle dans sa tombe... Loin de gagner la solitude à laquelle elle aspirait, Esclarmonde se retrouve au carrefour des vivants et des morts. Depuis son réduit, elle soufflera sa volonté sur le fief de son père et ce souffle l'entraînera jusqu'en Terre sainte.








Une femme indépendante 

Esclarmonde ne veut pas épouser le seigneur du coin, sur ordre de son père. Malheureusement, pour cette époque, la seule alternative lorsqu'on est jeune, jolie, faisant partie d'une seigneurerie et lorsqu'on est une femme au mariage, ce sont les ordres. Mais même là le Père peut très bien s'y opposer, le consentement ne valant pas grand chose à cette époque. Ce que fait cette femme, c'est produire des évènements qui vont lui garantir la vie sauve : elle se tranche l'oreille et fait apparaître un agneau blanc sur le parvis de l'Eglise en prétendant avoir été touchée par Dieu le jour même de son mariage.

La décision est sans appel, pour ne pas épouser le fils du seigneur du coin, elle sera emmurée dans une chappelle pour prier pour toute la communauté. Et elles ont été quelques unes à avoir subie ce même sort. Ces espèces de saintes qui n'en étaient pas vraiment mais qui ont pu avoir une certaine liberté en étant enfermée ad vitam.


De sa position de femme indépendante, elle aura une influence.

On se doit d'écouter une femme sainte à cette époque. Aussi, lorsque Esclarmonde veut éloigner son père, elle lui suggère de partir en croisade et il ne peut se soustraire à cette volonté. Par ce truchement, la jeune fille aura son influence mais à quelle prix ? Elle ne verra plus les autres qu'au travers d'un petit trou dans le mur, elle ne verra quasiment plus la lumière du jour et n'aura plus de contacts humains au bout d'un moment.

Ce roman, c'est le long processus du statut de femme à statut d'icône. Et on s'aperçoit qu'Esclarmonde vivra au delà des années. On ne se souviendra plus de la femme qu'elle était mais de la sainte qu'elle est devenue. C'est un roman poignant, révoltant et on ne peut s'empêcher de le lire du début à la fin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire