jeudi 24 novembre 2016

A.N.G.E., tome 4 : Sicarius d'Anne Robillard

Présentation de l'éditeur : Les évènements prédits dans la Bible commencent à se produire et l'A.N.G.E. doit rapidement rajuster son tir. Pendant que le monte entier est aux prises avec d'inexplicables disparitions, de son côté, Vincent McLeod affronte un danger bien plus tangible.
Thierry Morin n'étant plus au service de la fraternité Naga, Océane Chevalier tente de le persuader de devenir agent de l'A.N.G.E. Au même moment, Cindy Bloom et Aodhan Loup Blanc se plongent dans l'étude eschatologique afin d'établir la chronologie exacte des prochaines prophéties.
À Jérusalem, tout comme l'avait prévu Yannick Jeffrey, c'est l'empereur romain Hadrien qui s'empare d'abord de l'âme de l'Anantas qui deviendra l'Antéchrist. Avant de pouvoir confronter ce grand personnage, Yannick devra d'abord sortir son ami des griffes du Faux Prophète.







Yannick renoue avec son ancienne vie.



On voit énormément Yannick depuis les premiers tomes comme un agent de L'ANGE. Et je dois dire qu'on a du mal à se figurer que c'est un personnage beaucoup plus âgé qu'il n'y paraît. Pourtant, il y a des ingrédients qui ne trompent pas : c'est un érudit qui possède des textes et des connaissances totalement hallucinantes, des choses qu'on ne peut absolument pas connaître en une seule vie. Et puis il a ce je ne sais quoi. Cette sérénité, cette manière de parler à son dieu. Son pouvoir aussi, il ne faut pas le nier. Et puis il est constamment torturé intérieurement sur les péchés qu'il aurait ou non pas commis.

Et pourtant. Pourtant, parfois, dans son cœur, surtout  avec Océane, il a l'air d'avoir 15 ans. Et encore, je suis gentille. Il boude pour presque pas grand chose parfois. Il s'entête et il souffre d'émois amoureux d'adolescents. Je dois dire que même si je comprends un peu ce que tente d'expliquer Anne Robillard, je dois dire que ce n'est pas là ma partie préférée du personnage.




Et puis il y a un ancien Empereur romain qui passait par là.

J'ai envie de dire. Et pourquoi pas ? On a déjà des lézards partout. Pourquoi pas amener Hadrien qui va s'acoquiner avec un faux prophète pour amener son ancien amant et vouloir bien entendu diriger le monde. Tant que tout est indiqué dans une prophétie de fin du monde, j'ai envie de dire : tout se passe bien, on reste dans les clous.

La seule chose qui pourrait à la rigueur me rendre un peu impatiente, c'est qu'on n'en est qu'au début de ladite prophétie. Autrement dit, non seulement, dès que nos héros tentent quelque chose, les effets ne sont pas ceux escomptés et en prime, on n'en est qu'à la mise en place de cette prophétie. En gros, il reste du boulot et je ne vois déjà pas comment tout le monde va s'en sortir. Mais ils tiennent presque le moral, alors je me rassure et je me dis que tout va bien. Pour le moment ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire