vendredi 18 novembre 2016

A.N.G.E., tome 3 : Perfidia d'Anne Robillard




Présentation de l'éditeur : En enquêtant sur les agissements d'un curieux médecin torontois, les agents Océane Chevalier et Aodhan Loup Blanc constatent l'ampleur de l'influence des reptiliens à travers le monde, ce qui n'a rien de rassurant pour Cédric Orléans, qui tente de cacher sa véritable identité. Au même moment, Yannick Jeffrey abandonne finalement l'A.N.G.E. pour accomplir sa mission divine.
À la demande de son mentor, Thierry Morin se rend à Genève, afin d'exécuter deux importants chefs reptiliens, sans savoir que l'un deux est le frère de la reine des Dracos. Folle de rage, cette dernière lui tendra un piège qui mettra même l'A.N.G.E. sur un pied d'alerte.





L'amour est au rendez vous, au détriment d'Océane et de Thierry

Souvenez vous au précédents tomes, ces deux là avaient de la romance dans l'air et cela a continué, envers et contre tout (puisque le mentor de Thierry n'était pas d'accord). Et là, on se demande quand même si Océane n'a pas un comportement amoureux un peu inhabituel. On dirait clairement un papillon. D'abord avec Yannick dont elle brisé le coeur au précédent tome, maintenant elle est avec Thierry. Deux gars bien, on est d'accord. Mais elle ne peut avoir de relation saine ni avec l'un ni avec l'autre.

D'un autre côté, nous avons Yannick qui se consacre uniquement à sa mission divine. En gros, il a mal au coeur et se réfugie dans la religion ? Si ce n'était pas aussi bien écrit et dans un intrigue beaucoup plus vaste par Anne Robillard, j'aurai ri.


Grâce à l'auteure, on passe de très bon moments d'un personnage à l'autre.

Ce que l'on ne peut retirer à Anne Robillard, c'est qu'elle sait superbement bien jongler entre une dizaine de personnages, leur tissant des liens dans tous les sens. Vous ne comprenez pas nécessairement là où elle venait en venir mais croyez moi, faites lui confiance et laissez là vous guider. Car elle sait exactement où elle va.

Déjà, grâce à l'avancement de l'intrigue principale, on peut dessiner presque une esquisse de tous les noeuds d'intrigue. Mais je la connais, elle va encore tout nous balayer dans un tome ou deux et je vais encore me retrouver en train de pleurer toutes les larmes de mon petit corps. Sur ce, on se retrouve au tome 4 :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire