jeudi 17 novembre 2016

A.N.G.E., tome 2 : Reptilis d'Anne Robillard



Présentation de l'éditeur : La destruction de la base montréalaise de l'A.N.G.E. oblige les agents Océane Chevalier, Cindy Bloom, Yannick Jeffrey, Vincent McLeod et leur chef Cédric Orléans à se réfugier provisoirement à Alert Bay. Malgré les efforts de Cédric, les membres de son équipe sont dispersés dans d'autres divisions. Toutefois, Océane et Cindy aboutissent toutes deux à Toronto, où le Faux Prophète a été aperçu. En espionnant Thierry Morin, Océane et Cindy découvrent une vaste conspiration vieille de plusieurs milliers d'année. En plus d'être aux prises avec l'Antéchrist, l'A.N.G.E. fera donc face à un ennemi beaucoup plus sournois oeuvrant depuis longtemps au sein de tous les gouvernements du monde. Son véritable défie sera ainsi de convaincre les gens de l'existence de cette terrible menace.





On change le focus et on se concentre sur Thierry.

Mais qui est donc Thierry Morin ce personnage un peu bizarre du tome 1, qu'on pouvait penser qu'il était secondaire, mais en fait non parce que vous comprenez, il est complètement éloigné des autres et il a l'air de faire des trucs bizarre. Vous pensiez peut être que l'auteure allait nous laisser dans le flou et ne pas développer cet axe de suite. Bande de petits ignorants. Elle a sauté et virevolté, telle un petit papillon canadien et a changé un petit peu l'axe de celui ci.

Bref. On apprendra a connaître Thierry. A s'attacher aussi, ce qui fiche un peu les miquettes parce que quand l'auteure s'attache à un héros, cela veut dire qu'il va au moins souffrir beaucoup. Thierry a plusieurs identités. Il est flic au Vatican mais en fait, c'est un exécuteur un peu mystérieux avec un Katana (c'est dommage que l'on n'est pas une série télévisée quand même) et au final, c'est une salamandre. Voilà. Et cela va nous donner l'occasion de trouver pourquoi le tome 2 s'appelle Reptilis. C'est la magie d'Anne Robillard


Sinon on ne change pas une équipe qui gagne

Déjà, on a tout le groupe dont on suit l'évolution maintenant qu'ils ne se sont plus à Montréal, qu'il se passe des trucs un peu bizarres et que l'on raccorde tout le monde. En gros, la venue de cet Antéchrist, cela cache quoi dans la vraie vie. Vous l'aurez donc deviné, Anne Robillard a décidé de se planter gentiment pendant le tome 2, de se poser calmement si vous préférez pour nous raconter l'histoire de Thierry puis nous montrer un peu les ficelles de son intrigue globale. On va regarder ce qui se passe chez les autres. On va faire du thé aussi avec des biscuits, se raconter un peu la vie de famille, poser le décors toussa toussa.

Et puis d'un coup d'un seul, elle va regarder sa montre, trouver qu'on est en retard dans le planning puis nous faire un florilège de scènes d'action (très bien écrites qui plus est) pour la fin. Et je dois vous dire que même si on est habitué à l'autre, qu'on sait qu'elle sait ce qu'elle fait. Cela a  un petit côté rageant. Elle aurait pu ou écrire plus, ou nous distiller l'action dans tout le roman.

En bref, un bon deuxième tome qui ne nous montre qu'une toute petite partie de ce qui va se passer ensuite. Accrochez vous mes lapins, cela va secouer :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire