lundi 17 octobre 2016

Rêver de Franck Thilliez










Présentation de l'éditeur : Abigaël souffre d'une narcolepsie sévère qui lui fait parfois confondre la réalité avec ses reflets chimériques. De nombreux mystères planent autour de la jeune psychologue, notamment concernant un accident dont elle est miraculeusement sortie indemne.










Cela faisait longtemps....

Qu'on ne s'était pas lu un Franck Thilliez avec Yumiko. Cela aurait été bête de ne pas en profiter. Et puis il y avait eu des critiques comme quoi il n'était pas sublimissime comme d'habitude. Forcément, on a voulu savoir. Vous connaissez notre amour pour les enquêtes sur la vérité des oeuvres policières de Franck Thilliez. Et puis, je dois vous avouer en plus que cela faisait bien longtemps que je n'avais pas eu peur en sortant de chez moi. Cette fois ci, mon auteur préféré d'horreur m'a apporté le crime à la maison. Dans ma ville. Et puis, il y a eu un bel épisode d’Hôpital psychiatrique là où habite ma grand mère. Oui oui oui.

Bref, maintenant que je cesse d'avoir des tics nerveux et que je ne hurle plus après mes voisins (que j'ai assassiné mais tchut, j'ai un alibi), je me suis décidée à vous faire proprement la chronique de ce tome que j'ai trouvé bien flippant, l'intrigue encore mieux et non, ce n'est pas un Thilliez bof parce que je me suis encore trompée sur plein de trucs. Et tant que je me trompe dans mes déductions et que j'ai peur en sortant de chez moi, on dira que cet auteur fait bien son job.


Un policier digne d'un Inception.

La particularité de ce roman-ci, c'est que vous êtes dans Inception (le film), clairement. Vous avez du mal, à l'image de notre héroïne Abigaël, de savoir si le monde et donc l'intrigue dans laquelle vous évoluez est réelle ou pas. Et donc, vous devenez comme elle : complètement psychopathe à chercher des indices partout et surtout à tout remettre en question, seconde après seconde.

Ce que nous propose l'auteur dans ce livre, c'est ni plus ni moins qu'une chute libre sans avoir la possibilité de lui faire confiance. Vous devez lâcher prise dans vos angoisses, les surmonter si possible et avancer jusqu'à la conclusion de l'intrigue. Abandonnez tout ce que vous savez, de toutes manières, dès que vous aurez une certitude, il se fera un plaisir manifeste et flagrant, de vous l'enlever et violemment.

Sur ce, je vous dis à bientôt, genre à la sortie de son prochain roman :)

1 commentaire:

  1. Haha, j'ai justement adoré le fait de foncer à l'aveugle pour se faire berner en beauté !

    Ce jeu de confiance était top.

    RépondreSupprimer