lundi 17 octobre 2016

Kay Scarpetta, tome 9 : Combustion de Patricia Cornwell





Présentation de l'éditeur : La célèbre légiste Kay Scarpetta reçoit une lettre follement inquiétante de Carrie Grethen, son ennemie jurée, où il est questions entre autres, d'os sciés et de feu... Justement, on ne tarde pas à découvrir une série de corps calcinés. Petit problème : en bonne professionnelle, Kay découvre vite que le feu ne sert qu'à couvrir l'atrocité des meurtres. Avant d'être brûlés, tous les cadavres ont été scalpés et dépecés au niveau du visage... Et Carrie Grethen, bien que détenue au pavillon pour femmes de Wards Island, se met à revendiquer les crimes. L'enquête prend une dimension personnelle, juste au moment où Kay voyait enfin clair dans sa vie sentimentale.




Comme toujours, on s'attaque aux femmes.

Certes, on s'attaque un peu à notre légiste préférée mais où cela ne passe pas, en fait, c'est qu'on s'attaque encore et toujours à Lucie. Comme toujours, Patricia Cornwell nous pointe une injustice féminine en la pointant dans une de ses oeuvres. Ici, l'homosexualité dans la Police, d'une part, mais aussi la qualification d'une femme dans ce corps de métier. On se rend compte ici qu'au quotidien, être femme dans les années 90 c'est pire que maintenant.

Quoique certains jugements continuent à avoir prise, ce qui fait que ce roman est encore actuel et ce qui fait que cela fait froid dans le dos, comme d'habitude. Je ne veux évidemment pas vous spoiler l'histoire, ce qui rend les chroniques particulièrement difficiles au tome 9 comme vous pouvez l'imaginer aisément. Sachez que j'ai encore une fois pleuré toutes les larmes de mon petit corps et que j'ai appelé ma maman pour lui annoncé la nouvelle, et même que si elle a déjà lu et relu ce livre comme moi, on n'a pas pu s'empêcher d'en parler pendant une petite demi heure.


Une enquête toujours aussi bien menée,  avec un goût amer dans la bouche.

Malheureusement, c'est ce qu'il ressort généralement des Kay Scarpetta, c'est que notre légiste trouve toujours le coupable, mais à chaque fois, elle en paie le prix. Ce qui nous prouve que c'est une femme incroyablement forte. Mais quelque part, je suis bien contente de ne pas être de ses proches dans la vraie vie !

Enfin bref, comme toujours, les afficionados comme moi y trouveront leur compte, avec comme toujours une belle évolution des personnages que l'on voit grandir comme il faut, en bien ou en mal, avec leurs qualités et leurs défauts. A suivre au prochain épisode !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire