lundi 24 octobre 2016

Doctor Who : La nuit des humains de David Llewellyn








Présentation de l'éditeur : Le Gyre, l’endroit le plus hostile de la galaxie.En deux cent cinquante mille ans, le Gyre a abrité les naufragés Sittuuns, les carnivores Sollogs et la pire des espèces : les humains.
Le Docteur et Amy arrivent sur ce monde terrifiant pour lequel Sittuuns et humains se disputent la suprématie… alors qu’une comète est sur le point de s’écraser. Lorsque le Docteur est enlevé, c’est à Amy et à un certain Dirk Slipstream que revient la mission de le sauver.Mais qui est vraiment Slipstream ? Et que fait-il ici ?







Bragelonne aura ma peau ?

Si un jour vous me trouvez vissée sur ma liseuse en train d'écrire Bragelonne m'a tuer, pas la peine de faire des analyses ADN. Ce sera la vérité. Car oui, je continue à lire mes titres de la Grosse OP. Et dedans, il y'avait des titres de Doctor Who mais je ne les avais pas tous, donc j'ai du faire une mise à jour et en acheter d'autres. Bah oui, quelque part, il faut bien donner un peu de sous à la saga pour qu'elle continue à se publier. Qui plus est, le docteur de Matt Smith me faisait beaucoup rire, et Amy Pound est sûrement l'une de mes compagnonnes préférées.

Qui plus est, segundo, qu'en prime, dans ce roman ci, elle tient un rôle plus de docteur que de compagnon, selon moi. En effet, le Docteur a l'air plus observateur que jamais et on comprend pourquoi alors qu'Amy prend en main la situation et agit, dans le sens qu'elle croit juste, et sans se préoccuper bien entendu de sa survie ou du bien global de l'humanité



Le Docteur a peur

Oui, c'est le sentiment que j'ai. Et pourtant, il géronimoïse régulièrement. Et pour notre plus grand bonheur, vous allez me dire. Mais il a peur pour Amy continuellement et il ne veut pas qu'on lui fasse du mal. On sent cette relation grand frère petite sœur avec lui.Ce qui est logique puisque c'est le premier visage qu'il ait vu. Et même si beaucoup se sont demandé si une love interest pourrait être possible, selon moi, c'est plutôt une protection de frères et sœurs que l'on voit entre ces deux personnages.

Le seul point négatif là dedans, c'est qu'au moins sur ce livre ci, cela amenuise son rôle de Docteur. Et puis, enfin de compte, je me dis que cela fait le charme de Matt Smith, ce Docteur qui veut oublier et qui tend à rester cette grande ficelle, ce grand dadais qui veut rester un éternel adolescent. C'est pourtant lui qui osera plein de choses par la suite. Mais vous le verrez en suivant ses aventures.

En bref : la nuit des humains est un très bon livre pour les fans. Il a été très bien écrit et vous replongera avec plaisir dans l'univers de Docteur Who. Je vous laisse, j'ai un Tardis à prendre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire