lundi 12 septembre 2016

Tokyo Ghoul:re, tome 1 de Sui Ishida

Présentation de l'éditeur : Elles se fondent dans la foule pour mieux se nourrir de chair humaine. Elles ressemblent aux hommes, mais leur existence est bien différente… Elles sont appelées “goules”. Le CCG, une organisation gouvernementale chargée d’étudier et de combattre les goules, met sur pied un nouveau groupe pour répondre aux exigences de sa mission. Cette unité est exclusivement composée de sujets expérimentaux… Leur nom, les “Quinckes”. Ce groupe atypique a pour mentor un jeune inspecteur de première classe, Haise Sasaki. Ensemble, ils seront vite happés par l’immense métropole de Tokyo, dont les méandres cachent parfois des visages familiers… Suite directe de Tokyo Ghoul, Tokyo Ghoul:re témoigne de l’audace permanente de son auteur. Non content, dans son premier cycle, de nous faire découvrir son Tokyo fantastique par les yeux des goules, Ishida renverse complètement ce principe dans :re en prenant cette fois le point de vue des policiers chasseurs de goules ! Qui sont les méchants ?



Quand tu essaies d'être un peu à la page...

Je vous raconte. La fille de mon ex passe le week end à ma maison. Comme j'ai été sa méchante marâtre pendant quelques années, cela favorise, comme de bien entendu, la communication. Nous passions donc la soirée à boire du thé en matant Benedict Cumberbatch et en papotant de ce qu'on avait lu, vu, la vie la vraie, tout ça tout ça. Et là, j'ai eu le : Mais tu n'as pas regardé l'anime Thogyo Ghoul (avec un air étonné et tout). Et bah non. J'avais pas regardé. C'était dans ma liste mais que voulez vous, quand on commence à vieillir, toussa toussa. Aussi, j'ai décidé de prendre en manga la sequelle : Tokyo Ghoul : RE

Et comme toujours, je commence par la séquelle avant de mater l'anime (parce que je suis aussi en retard sur The Americans. Vous saurez tout comme ça). J'avoue que je ne suis pas sûre d'avoir tout compris aux personnages MAIS j'ai quand même compris l'histoire, ce qui prouve que je ne suis pas si has been que cela, enfin de compte :D


Une enquête bien prenante.

Donc, nous sommes dans un monde de goules. Il y a les goules et les Quinckes, en gros, une escouades de flics dont on a un peu modifié le corps pour avoir des super pouvoirs de goules qui vont enquêter et tenter de réguler la population de ce bazard. Nous commençons avec la présentation des personnages, jusque là, tout va bien et on embraye sur quelques enquêtes bien sympathique. Avec un fil rouge qui je pense se résolvera dans quelques tomes et de belles questions existentielles.

J'avoue avoir particulièrement apprécié ce premier tome (et promis, je materai l'anime dans très peu de temps). Tout simplement parce qu'on se pose beaucoup de questions existentielles sur l'humanité. On traite aussi de serials Killers mais les questions face aux punitions sont du coup beaucoup plus cash parce qu'on ne parle pas d'humains, mais de goules. Vous voyez l'astuce ? Surtout qu'on va corser la chose en se disant que les enquêteurs capables d'enquêter et de punir des goules sont aussi quelque part un peu goules. Donc de là à faire des parallèles avec la vie, la vraie, il n'y a qu'un pas. Et c'est tout ceci que j'ai aimé.

En bref : un tome introductif qui met l'eau à la bouche. Je continuerai avec plaisir la série !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire