lundi 26 septembre 2016

Locke & Key, tome 1 : Bienvenue à Lovecraft de Joe Hill et Gabriel Rodriguez







Présentation de l'éditeur : La famille Locke est déchirée. Après le meurtre brutal du père par un étudiant déséquilibré, tous emménagent dans la vieille demeure familiale. Mais quand une île s appelle Lovecraft, la prudence est de mise ! Derrière les portes closes se dissimulent des secrets dangereux.











Par où commencer ?

L'efficacité des graphismes ! S'il y'avait une association à faire en l'espèce, c'est bien la rencontre de l'univers de Joe Hill et celui de Gabriel Rodriguez. En effet, lorsqu'on regarde l'histoire développée ici et les graphismes, cela coïncide à la perfection. Les dessins sont un peu old School et moderne à la fois. Avec des traits parfois un peu gros, un peu carrés, un peu hachurés. Avec des couleurs froides ou sombres, ce qui va directement avec l'univers développé ici. On sent directement la souffrance, le malaise. Il y a des vignettes totalement magnifiques qui n'ont quasiment pas besoin de paroles tellement elles illustrent bien l'intrigue développée par Joe Hill.

On sent le travail en tandem, clairement. On sent que les deux gars ont passé du temps ensemble à développer l'univers de l'autre. On sent deux gars qui se comprennent parfaitement et qu'ils savent où ils vont. Si vous vous posez des questions sur ce comics, ce ne sera pas parce qu'une case vous tombe comme un cheveu sur la soupe. C'est parce qu'une case sert tellement bien l'intrigue qu'on se demande où les deux nous emmènent. Et c'est juste un régal.



Une intrigue addictive aussi bien que dérangeante.

On sent le sang King qui refait surface car l'ambiance est terriblement malsaine dans ce premier tome. Et pourtant, on ne peut s'en détacher. S'il y a bien des maîtres de l'horreur et du fantastique, ce sont bien les King et Joe Hill montre une fois encore dans ce comics que non seulement il maîtrise parfaitement le fil narratif, le rythme d'un comics, l'alliance et la force du graphisme. Mais l'intrigue tient la route. J'ai fermé ce comics avec des questions pleins la tête, des visions que j'aurai bien aimé ne pas avoir parce que les dessins ne montrent pas tout, mais il y a suffisamment pour que votre esprit s'en mêle et travaille pour l'auteur.

S'il y a une seule chose à retenir de Locke and Key, c'est qu'on veut connaître le mystère de ces clés. On veut tout simplement savoir comment cela va se passer mais avec un saint effroi. Car on sait qu'entre les mains de cet auteur, si jamais cela se passe bien (et je mets d'énormes guillemets), cela se passera au prix de souffrances terribles. Mais pourtant, on en redemande, encore et encore et si jamais je passe à mon dealer de livres, je risque fortement de prendre le prochain tome.

2 commentaires: