jeudi 15 septembre 2016

Les contes de la Bécasse de Guy de Maupassant






Présentation de l'éditeur : Le baron des Ravots, autrefois grand chasseur, est à présent paraplégique. Sa seule façon d'assouvir sa passion est de tirer par sa fenêtre les pigeons que lâche son domestique. Lorsque la chasse est ouverte, il a coutume de recevoir ses amis pour entendre leurs histoires. Un tourniquet à l'effigie d'une bécasse désigne celui qui devra narrer son conte.










Comme une envie de retrouver l'Automne.

Et oui. Pour moi, les Contes de la Bécasse évoquent l'Automne où on pourrait commencer les veillées. Où on se raconte des histoires : parfois drôles, parfois effrayantes. Parfois juste pour passer le temps. Avec une morale, sans morale. Bref. C'est le rôle des veillées qui se perdent maintenant. Mais j'aimais avant écouter des histoires au coin du feu jusqu'à m'endormir à même le sol. Et les contes de la Bécasse, c'est exactement cela !

L'action se situe en Normandie, pays pleins de contes et de légendes. Le prétexte pour faire tout cela, c'est bien évidemment un vieux chasseur qui ne peut plus chasser et qui demande à ses potos de lui raconter une histoire à chaque saison des chasses. Bien entendu, tout le monde en a une, qu'elle soit dans n'importe quelle catégorie. C'est ce qui est génial avec les nouvelles, c'est qu'on peut s'en lire une par soir.


Les contes de la Bécasse, toujours actuels ?

Alors oui, l'espace temps se situe surtout au XIX° Siècle mais ce qui est bien avec Maupassant, c'est qu'il ne parle pas de l'histoire ou de l'amour mais plutôt de l'âme humaine. Et là, on se régale car on peut adapter l'histoire comme on en a envie. Je ne dis pas, naturellement, que toutes les histoires sont jolies et se terminent bien. Oh que non ! Elles sont parfois dérangeantes. Parfois, on a juste envie de passer à la suivante. Parfois on aimerait plutôt s'attarder. Mais si on enlève les costumes et quelques circonstances, je dirai que ces contes seraient parfaitement adaptable à notre société.

En bref : Je me suis régalée, comme de bien entendu. Cela m'a permis de boucler ma rentrée si je puis dire. Et ainsi partir du bon pied pour le traintrain de Septembre avec le boulot, les enfants, les amis, les amours, les emmerdes. Et même les lectures tenez ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire