lundi 5 septembre 2016

Lady Mechanika, tome 1 : Le mystère du corps mécanique de Joe Benitez




Présentation de l'éditeur : Dans un monde fait de magie et de science, une femme enquête sur son passé... Elle est l’unique survivante d’une terrible expérience qui l’a laissée avec deux bras mécaniques. N’ayant aucun souvenir de sa captivité ou de son existence passée, elle s’est construit une nouvelle vie d’aventurière et de détective privée. Elle use de ses capacités uniques pour agir là où les autorités en sont incapables. Mais la quête de son passé perdu ne s’arrête jamais. Les journaux l’ont appelée : “ Lady Mechanika ” !










Parce que c'était son anniversaireuh !


Oui, celui qui m'a initiée à la BD ou aux comics, c'est un homme, un vrai, un tatoué, c'est mon oncle et il s'appelle Jean Louc. Et pour Noël et son anniversaire, j'ai une mission, une seule : Trouver LA BD qui le fera kiffer, toussa toussa. La chance avec mon oncle, c'est que lorsque le graphisme est beau, on a déjà un peu rempli 70% de l'objectif. Il aime la meuf bien roulé, les dessins travaillés, le coup de crayon (et la meuf aussi). Et si en prime tu as un bon scénario, un univers particulier et toussa toussa. Tu as droit au frémissement de moustache et un grand sourire (oui mon oncle porte la moustache. A la d'Artagnan). (Il est comme ça mon oncle).

Tu parles que lorsque j'ai vu que Lady Mechanika était sorti en français, que j'en avais entendu parler (forcément) et que la meuf elle était non seulement belle et bien dessinée. J'ai sauté comme un petit larron. Mais, vile que je suis, j'ai testé la bête avant de l'offrir à la famille.



Un tome introductif entre bases et mystères

Oui oui, on est résolument devant un tome qui plante à la fois le personnage de Lady Mechanika, une petite recherche de ses origines. La manière dont elle s'habille, qu'elle enquête, qu'elle combat, qui elle fréquente. Il  y a aussi une recherche sur les personnes comme elle. Et enfin on a ses potes (ou pas). On trouve un grand méchant, qui va vouloir la persécuter. Bref, un tome d'introduction comme il en faut pour des personnages bien badass comme il en faut (aussi).

Ensuite, parce que c'est pas fini, il faut définir le ton du personnage : voir si elle fait de l'humour, si elle est trash, si elle est cool, si elle mène le jeu, si elle est poursuivie. Si elle fait les deux. Je vous laisse bien entendu découvrir tout ceci en lisant la BD. C'est de bonne guerre.

En bref  : un personnage féminin affirmé. Badass comme on dit maintenant. Des graphismes magnifiques. Je me suis réellement régalée les mirettes. Et je pense que mon oncle aussi (j'attends son message). Un vrai plaisir à lire et à prendre le temps de le lire, surtout. Prendre le temps d'admirer les planches. A espérer que pour les prochains, l'intrigue soit un chouilla plus ficelée.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire