mardi 6 septembre 2016

Amos Daragon, tome 2 : La clé de Braha de Bryan Perro

Présentation de l'éditeur : Que se passe-t-il donc chez les dieux? Seraient-ils tentés de se servir d'Amos Daragon pour accomplir leurs funestes desseins? Au lendemain d'une épopée qui lui a permis de ramener la paix dans le royaume, maintenant gouverné par son ami Junos, Amos Daragon se voit investi d'une autre mission, pour le moins obscure. La visite inattendue d'une énigmatique jeune fille bouleversera ainsi le cours du destin du jeune porteur de masques et de ses compagnons. Cette nouvelle aventure le mènera jusqu'à Braha, la cité des morts. C'est au prix de sa vie qu'Amos Daragon pourra parvenir à ce lieu étrange, inaccessible aux vivants. Commence alors une longue et difficile quête de la mystérieuse clé de Braha, au cours de laquelle l'intelligence et la ruse seront les seules armes de notre héros. Amos Daragon regagnera-t-il jamais le monde des vivants? Si oui, parviendra-t-il à en rétablir l'équilibre?





Résolution numéro 1 : Finir mes sagas

Oui, commencer le moins possible des tomes 1, écouler ma vieille PAL poussiéreuse toussa toussa. Parce qu'il y a quelques années maintenant, j'avais lu le tome 1 d'Amos Daragon. Et j'avais bien aimé en plus. Mais voilà,  j'ai oublié que les autres tomes m'attendaient sagement. Et les années ce sont écoulées et la poussière s'est accumulée.

Par contre, j'ai eu le grand plaisir de reprendre la saga. Car Amos est un type sympa. C'est le bon gars pour les enfants qui vit ses aventures, qui déjoue les complots des méchants grâce à sa ruse, son habileté mais aussi de temps en temps grâce à ses pouvoirs. Il a une belle bande d'amis et il fait tout pour que tout le monde soit heureux. Que demande le peuple ?



Résolution numéro 2 : Y prendre du plaisir.

Parce que l'écriture est super fluide. Tout d'abord parce que c'est un roman jeunesse. Mais on sent bien la patte de l'auteur. Tantôt il joue sur l'humour qui est assez fin. Tantôt il joue un peu sur le mystère et la psychologie des personnages. Jamais il y a trop d'évidences même si, pour le côté jeunesse, forcément, il  y a moins de subtilité qu'un thriller adulte. Mais il faut savoir apprécier parfois juste de la belle écriture...

Mais aussi un certain sens moral. Car ce genre est là aussi pour faire réfléchir le jeune lecteur sur le bien et le mal. Sur le fait qu'on puisse tout faire du moment qu'on est un peu malin. Que rien n'est impossible. Que l'amitié et la famille sont réellement les choses les plus importantes au monde. Bref, que le monde est bien meilleur qu'on ne le pense.

En bref : je lirai avec plaisir le troisième tome un de ces quatre. Pour me détendre le week end tranquillement. Peut être même avec les enfants :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire