lundi 22 août 2016

L'Heure du loup de Robert Mc Cammon




Présentation de l'éditeur : Michael Gallatin est un as de l’espionnage, un séducteur, mais surtout un loup-garou. Capable de se transformer à la vitesse de l’éclair, de tuer silencieusement et avec une incroyable férocité, il a déjà donné un aperçu de ses talents en Afrique contre Rommel. Il doit maintenant s’acquitter de la plus dangereuse et de la plus délicate des missions : découvrir qui se cache derrière l’opération « Poing d’Acier », le mieux gardé des plans secrets nazis.












Une intrigue comme on en voit peu.

Il y a quelques années maintenant, je vois l'Heure du loup sur un site d'achat d'ebooks. J'étais dans une période clairement loup garou et sur le coup, cela paraissait une bonne idée. Et puis cela m'est passée et l'ebook est resté en stase sur ma liseuse. Parce que top de loups tuent le loup, n'est ce pas. Et pour ces vacances ci, j'avais envie de me ressortir quelques vieux ebooks, les dépoussiérer comme il faut et hop hop hop les lire.

Quand on se dit lecture loups garous. On se dit lecture légère. Mouahahaha. C'était sans compter l'intrigue du bouquin avec des complots nazis, la totale. Ils m'ont tués ! Littéralement. Mon cerveau a dû se mettre en marche (il a eu des bleus) et en moins d'une heure, j'étais happée littéralement par le roman. Donc c'était mort, j'ai plus passé du temps à lire qu'à profiter du paysage.


Michael Gallatin, une histoire dans l'histoire.

Parce que sur cette intrigue d'espionnage de folie, on a aussi l'histoire du louploup, alias Michael Gallatin. C'est un espion anglais mais d'origine russe. Et on se demande pendant toute l'histoire comment il en est arrivé à avoir des poils de temps en temps. Robert Mc Cammon en a eu conscience aussi, on a eu entre deux chapitres l'histoire de Michael.

Et c'est frustrant et grisant parce que, du coup, je me suis retrouvée avec non pas une intrigue de folie, mais deux intrigues de folie qui se chevauchent ! Oui madame ! Et j'ai pu ainsi découvrir ce destin extra ordinaire, dans le passé mais aussi dans le présent. Et ça, c'est carrément génial !

En bref, un vrai coup de coeur. Un livre énorme que j'ai dévoré de la première à la dernière page. Je l'aurai peut être même encore plus apprécié en hiver. Mais l'été, c'était pas mal non plus :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire