jeudi 25 août 2016

Le Roi Squelette de Serge Brussolo


Présentation de l'éditeur : Ayant endormi les dieux au moyen d’un sortilège, le roi Squelette et ses démons ont usurpé leur trône et, depuis, font régner la terreur sur le royaume, devenu la proie des pires abominations. Shagan, né sans jambes à la suite de la malédiction, est l’esclave d’un sorcier qui forge des armes et des cuirasses magiques. Il a pour compagne de captivité Junia, la géante au passé mystérieux, dont la force physique se double d’un appétit d’ogresse pour le moins inquiétant. Bien malgré eux, les deux amis vont se retrouver chargés par les dieux d’une terrible mission : en finir avec le roi Squelette et restituer le trône à ses véritables propriétaires ! Commence alors une quête effrayante qui va les amener à braver la mort, les métamorphoses et la damnation.






Récit complet ? Roman à Episodes ? Roman tout court ?

J'aurai un peu tendance à lire le Roi Squelette comme un Conan le Barbare (ou la fille qui se fait des raccourcis de folie). Mais vous allez comprendre pourquoi. Tout d'abord, je ne l'ai pas lu toute seule, mais avec Yumiko donc, concrètement, on s'est retrouvées les soirées libres pour se lire un chapitre ou deux. Dans le cas présent, vu la longueur des premiers chapitres / Récits, on s'en est lu un par soir. Et je dirai que c'est un regroupement de nouvelles. Cela dit, si toi tu veux te lire le roman d'un coup d'un seul comme un petit fou, tu peux. Les récits ont assez d'unicité pour pouvoir se lire d'un trait.


Et donc, nous avons l'histoire de Shagan, un cul de jatte et de Junia, une géante qui sont prisonniers d'une forge tenue par un homme qui sert le Roi Squelette. Et même que parfois, ils peuvent sortir de la Forge et c'est là qu'ils sont contactés par des dieux. On relate leurs aventures. Serge Brussolo nous présente ses personnages, et ensuite, il nous met dans le bain direct.


Entre chapitres longs et courts, le récit nous file entre les doigts

On ne s'ennuie absolument pas dans cette intégrale, car même si les chapitres peuvent être longs, on sait que dans ce cas là, en fait, on a une partie de roman. Comme cette intégrale est la somme de plusieurs aventures, l'action ne faiblit absolument pas. On est constamment sollicité par un danger imminent, des choses étranges qui s'y passent et j'en passe. On a aussi la description d'un monde totalement particulier (car l'univers de l'auteur semble extrêmement riche).

Enfin, que dire de la plume de Serge Brussolo à part le fait peut être qu'on n'a qu'une envie, c'est de se faire son sa bibliographie, ni plus ni moins. C'est jeune, c'est entraînant, c'est remuant. C'est aussi assez orale dans le sens où je me verrai bien faire quelques veillées avec. A mettre cela dans ma tête, et de côté, peut être qu'avec une version audio.... Les Editions Bragelonne, si vous m'écoutez :D

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire