vendredi 29 juillet 2016

Bitch Planet, tome 1 : Extraordinary Machine de Kelly Sue Deconnick et Valentine De Landro

Présentation de l'éditeur Seule une vraie femme peut survivre à... Bitch Planet !Le futur. Le monde est gouverné par le diktat des hommes. Les femmes qui ne se plient pas aveuglément à leur volonté doivent être « rééduquées ». À l issue d un discours évangélisateur psalmodié en boucle dans leur sommeil, elles sont expédiées dans l établissement auxiliaire de conformité, une prison pour femmes en orbite au-dessus de la Terre. Ces rebelles qui rejettent les règles masculines vont ainsi découvrir les joies de la vie carcérale dans cette boîte de métal que l on appelle « Bitch Planet. »
Entre pamphlet social, miroir de notre bonne vieille société patriarcale et récit d aventure futuriste enlevé, Bitch Planet nous invite à découvrir un monde où les femmes se rebellent contre l injustice et les disparités du consumérisme moderne. Un récit engagé en forme de coup de poing narratif et graphique, orchestré par la brillante Kelly Sue DeConnick (Pretty Deadly, Captain Marvel) et Valentine De Landro (X-Factor). En bonus à cette édition Glénat Comics : une couverture inédite, un appareil critique sur le féminisme et la culture populaire rédigé par Pia-Victoria Jacqmart, des interviews exclusives des auteurs, des fausses-pubs, et plein d autres surprises ! 





Une petite découverte Comic Outcast

Vous le savez, j'adore écouter les podcasts sur les comics, et lors d'une des émissions, on a eu l'éloge de Bitch Planet, un comic bien féministe, aux graphismes intéressants, toussa toussa. Et il devait sortir en français, même que c'était en version numérique. Beaucoup de choses pour me plaire en fin de compte. Et je me suis rendue compte que pendant mes vacances, les Lundi Comics ont perdu de leur fréquence donc, j'ai décidé de vous faire des séances de rattrapage parfois le vendredi.

Et oui. Donc Bitch Planet, pour changer un peu des Marvel et des DC, surtout que ma fille s'est abonnée à une nouvelle série (les All-New, donc vous allez bouffer du Marvel et du DC, donc une pause dans un tout autre univers cela va vous faire du bien. Et oui.

Ainsi, on a une dessinatrice et une scénariste. On a un milieu féminin, qui prône un idéal féminin. Vous avez des propos féministes à souhaits qui mettent en exergue tout ce qu'on nous oblige en tant que femme à faire pour plaire aux hommes. Et puis il y a les femmes atypiques, celles qui ne se conforment pas aux codes. Et c'est un régal.


Le mélange entre Vintage et modernité est vraiment intéressante..

C'est même charmant. Et nous avons donc des personnages féminins très forts (bah tien) qui ont décidé de ne pas se conformer aux codes de la société. Elles se retrouvent sur une planète prison : Bitch Planet et elles se retrouvent à subir en fin de compte une espèce de rédemption pour réintégrer la société. Entre ces différents épisodes où on tente de dresser toutes ces nanas adorables, on a des publicités styles années 50 qui montrent comment devenir une femme parfaite (et j'ai adoré). Et il y a aussi quelques présentations de textes sur le féminisme.

Donc mes nanas d'amour qui veulent lire du comic en étant fière de leurs ovaires. Allez y, franchement. Pour les mecs qui n'ont pas peur de revendiquer aussi leurs testicules en pur respect de nos ovaires, vous apprécierez ces personnages féminins forts qui sont de plus en plus à la mode et c'est tant mieux. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire