lundi 27 juin 2016

Une aventure des Fils des Brumes : L'Alliage de la Justice de Brandon Sanderson

Présentation de l'éditeur : Cinq cent ans ont passé. Kelsier, Vin, Elend et les autres font désormais partis de l’Histoire – ou de la religion. Les chemins de fer côtoient les canaux, les rues sont éclairées à l’électricité et les premiers gratte-ciel partent à l’assaut des nuages. Mais les anciennes magies allomantique et férochimique existent toujours. Un outil précieux pour les hommes et femmes courageux qui tentent de faire régner la justice dans les terres sauvages qu’on appelle les Rocailles. Après vingt ans là-bas et une récente tragédie, Wax Ladrian est de retour à la métropole d’Elendel. À la tête d’une Maison noble, il doit ranger ses pistolets pour assumer de nouveaux devoirs. Ou du moins le croit-il. Car les demeures et les rues élégantes de la ville pourraient bien s’avérer plus dangereuses encore que les plaines poussiéreuses des Rocailles…







Un western dans le monde de la magieeeeeeeeee


Alors, pour ceux qui ne connaissent pas, j'ai adoré la saga Fils des Brumes que j'ai lu avec mon acolyte de toujours : Ptitelfe. Et je n'en démords pas, si cette saga sort en Série télévisée, je serai la première à en dévorer chaque épisode tellement l'écriture de Brandon Sanderson est visuelle. Autant que celle d'Alain Damasio qui est musicale (je vous conseille de faire les comparaisons entre eux deux et vous verrez et vous m'en direz des nouvelles.). Forcément, quand l'Alliage de la Justice est sorti, on l'a mis de côté dans notre Pile à lire pour se lire un petit truc comme cela pour les vacances.

Fatiguées, envie de lire, on s'est dit que c'était le moment de le ressortir. Et hop hop hop. Nous voilà avec L'Alliage de la Justice qui se déroule 500 ans après notre saga initiale. Et il y a des mecs qui font les cowboys mais qui sont des gens qui maîtrisent la magie des métaux. Et je vous laisse imaginer ma bouille surexcitée qui avait un tit peu peur quand même. Parce qu'un bon de 500 ans, ce n'est pas facile à nous le faire entrer.


Brandon Sanderson se fait un petit plaisir à la Civilization.

Oui, c'est un peu en substance ce qu'il a dit lors d'une interview en parlant de l'Alliage de la Justice. En fait, il aimait tellement cet univers de Fils des brumes qu'il avait envie de voir comment cela pouvait évoluer à l'ère du Grand Ouest, des trains, des cambriolages, des armes à feu... Et il a réussi son pari, bien évidemment, parce qu'il nous pond un duo de personnages hors du commun : Wax et Wayne. Et c'est comme si quelqu'un te donnait les clés du steampunk, tu vois. Ce sont deux personnages qui sont liés d'une indescriptible filouterie et qui te font des enquêtes pour que tu comprennes bien comment fonctionne l'univers.

Alors oui, écouter parler de Kelsier, de Vin, d'Elend, ces personnages en qui je me suis profondément attachés comme d'une légende, en voyant bien qu'ils ne les connaissent pas beaucoup, eux, cela m'a fait mon petit pincement au coeur.Et Wax et Wayne ne sont pas là pour révolutionner le monde mais bel et bien pour vivre de formidables aventures, régler leurs comptes et si possible s'enrichir un chouilla.

En bref, si vous êtes nostalgiques de l'univers, foncez, il y a même un petit bonus nouvelle où on retrouve nos légendes favorites à la fin du livre. C'est cadeau :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire