lundi 27 juin 2016

Origines, tome 2 : le Marteau de Thor de Stéphane Przybylski


Présentation de l'éditeur : Fin 1939. La mission archéologique de l’Ahnenerbe est un échec : l’extraordinaire découverte faite dans la vallée du Nahr al-Zab-al-Saghir semble aux mains de l’ennemi anglais, et Friedrich Saxhäuser est porté disparu au large de Madère... Heinrich Himmler ne peut tolérer pareil camouflet, d’autant que ce qui a été mis au jour dans le Kurdistan irakien se révèle à ce point stupéfiant, impensable, que l’ensemble des forces en présence, à l’aube du plus grand conflit que l’humanité ait jamais connu, pourrait s’en trouver balayé... Aussi, alors que la Wehrmacht écrase la Pologne et que les Einsatzgruppen de Heydrich déchaînent l’enfer dans les rues de Varsovie, le regard des chefs nazis se tourne-t-il vers l’Ouest. Retrouver la cargaison du Siegfried est désormais crucial : l’Allemagne hitlérienne s’apprête à abattre le Marteau de Thor sur l’Angleterre...









Celui qui me demande de lui faire un résumé perso, je lui défonce sa pattoune

Que ce soit clair entre vous et moi. Parce que j'adore ce roman, voyez vous, mais vous l'expliquer serait au dessus de mes forces. Si en une ligne, on peut y arriver mais vous louperez plein de choses, de une. De deux, il y a encore deux tomes qui vont me démêler la lecture. Alors on se calme un peu. Et on me laisse lire tranquillement cette saga.

Et pourquoi je l'ai lue déjà cette saga, vous me le rappelez ? Dystopie (ou quelque chose qui s'y rapproche). Uchronie peut être ? Oui, surement. Le nom de l'auteur ? Nan, je n'ai pas fait de pari complètement stupide visant à le citer dans mes chroniques. Yumi ? Oui, cela a joué sur la date de lecture mais j'étais déjà chaud patate pour le lire donc en fait non. C'est pas ça. Bah oui, l'univers, l'écriture, le talent, que sais je ?


Un deuxième tome à la hauteur du premier.

Et pourtant, il y avait du level. Et pourtant, égaler le cliffangher de malade du premier, il fallait y aller aussi. Mais le monsieur qui a écrit le livre (non je ne le citerai pas, n'attendez rien) est réellement doué et cela se voit qu'il a développé l'intrigue sur les 4 tomes (j'espère qu'il l'a fait sinon, cela veut dire que je ne raconte que des bêtises). Et on sent bien que cela part dans tous les sens, que l'on fait des sauts de puce intempestifs dans le temps. Et même que ce n'est pas si agréable que cela en fin de compte. Mais l'auteur est là pour nous tenir par la main. Et on avance à son rythme dans l'intrigue.

Parce que tout va très vite encore dans ce tome. On mélange des enquêtes policières, des enquêtes d'espionnage,un peu de SF, un peu de fantasy et mine de rien, on se prend à frissonner vite fait bien fait. C'est grisant de sauter sans parachute n'empêche ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire