vendredi 10 juin 2016

Le dernier Hérault Mage, tome 2 : Les promesses de la magie de Mercedes Lackey





Présentation de l'éditeur : Vanyel est devenu le plus puissant Héraut-Mage de Valdemar. Mais sa vie de combattant l'épuise et la solitude lui pèse. Jamais il n'a pu oublier Tylendel...
Alors, lorsqu'il répond à l'appel désespéré de Tashir, un tout jeune Élu qui ressemble à s'y méprendre à son ancien amant, Vanyel devine que cette nouvelle épreuve s'annonce particulièrement difficile. Car Tashir est le seul survivant de l'épouvantable massacre de sa famille. Et tout accuse le jeune homme d'être l'auteur de cette tuerie.
Si Vanyel veut éviter une guerre, il va devoir élucider ce mystère.







Mais c'est du roman pour adolescent

Voire adolescent qui se pose des questions sur la sexualité. Et là je dis que même si on entre parfois dans la maison des clichés dans ce tome ci (encore plus qu'au tome 1). Et bien Mercedes Lackey a au moins le mérite d'y aller franco pour soulever des questions et y répondre sur la vision qu'on a de l'homosexualité. Et elle nous prouve par là que ces visions ne sont pas totalement résolues. Alors oui, pour moi, venant d'un milieu et d'un environnement où l'homosexualité, la bisexualité et l'hétérosexualité, je vous le dis tout net, on s'en fiche et on a passé le cap. Mais pour d'autres familles, ce n'est pas le cas. Et je me dis que même peut être mes enfants n'oseront pas me poser des questions ou que d'autres ados ne peuvent pas avoir accès à ces questions. Et bien la trilogie des Hérault de Valdemar pourrait aider.

Aussi, Vanyel, si vous n'êtes pas encore au courant. Est en deuil de son amoureux Tylendel. Et cela fait bien quelques années d'ailleurs qu'il traine son deuil. Et c'est aussi de cela qu'on va traiter mais j'y reviendrai plus tard, mettez moi cela de côté. Et Vanyel doit retourner au giron familial où son père confond allègrement homosexuel et pédophile ( charmant) et que sa mère va tenter de le soigner un bon coup en lui mettant des gonzesses sous le nez (on se demande pourquoi il a pas envie d'y aller dis donc). Et qu'il va y retrouver le maître d'arme particulièrement violent et dont j'oublie toujours le nom et qui en gros l'a roué de coups pendant ces années. Et on va en profiter pour régler tous ces petits problèmes familiaux. Et rien que pour la tirade des maîtres d'armes avec des hommes qui se retrouvent la nuit sous le bouclier mais qui ont autant de couilles que les autres pour aller se battre au front (attention, scène mythique), je vous le conseille.


Et c'est un roman de deuil.

Oui, enfin on en parle mes loups. C'est un roman où Vanyel, en sauvant le monde et sa famille d'un désastre et d'un grand doudou vilain qui veut anéantir le monde (parce que c'est le but des doudous vilains), va aussi faire enfin le deuil de son compagnon, le grand amour de sa vie. Pour ceci, il a dans sa manche : Son compagnon cheval (qui n'est pas un cheval), une sorte de confident - âme soeur. Il a un groupe d'amis (c'est compliqué aussi mais retenez qu'il est entouré). Et enfin, il a aussi le gamin Barde qui le suit tout le temps et qui ressemble à son ex. Ajoutez à cela en fin de course le père spirituel qui se découvre.

Et avec tout ceci, Vanyel y arrive et on souffle un peu qu'il y arrive parce que c'est long. Ainsi, le roman alterne entre scènes de réflexions (ou pas) et des scènes d'action avec de la magie qui pète, des dangers qui rodent et de grandes galopades en compagnon-cheval.

En bref : c'est un roman léger, bien fait pour les ados qui veulent découvrir la fantasy avec de la magie, des querelles d'ado et tout et tout. Pour les adultes, cela repose les neurones et c'est très bien aussi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire