lundi 13 juin 2016

Justice League (Renaissance), tome 1 : Aux Origines de Geoff Johns et Jim Lee






Présentation de l'éditeur : Il y a cinq ans, nul ne connaissait l'existence des surhommes, et encore moins celle des super-héros... Avec l'apparition de Superman, Batman, Green Lantern et Wonder Woman, les autorités, effrayées par la puissance de ces individus, les déclarèrent hors-la-loi. Cependant, lorsque Darkseid projeta de conquérir la Terre, les Humains durent se placer sous la protection de leur héros. Voici le récit de la première union des plus grands justiciers qui allait bientôt devenir la célèbre Ligue de Justice.










Comme une envie de reprendre des bases.

Perso, je suis plus Marvel, mais mon Prince Charmant est plus DC. Ce qui fait que nous sommes assez complémentaires pour les deux grosses marques de Comics. Et lorsqu'il a voulu faire sa collection, en se renseignant un peu, il est apparu que la Justice League Renaissance était un arc assez sympa pour re découvrir la Ligue des justiciers, dans une version un peu plus moderne du bordel.

Ainsi, nous découvrons ici comment les super héros se rencontrent plus ou moins. A mon compteur, j'appelle : Superman, Batman, Green Lantern et Wonder Woman. Avec les trois mecs qui s'envoient des vannes à tout bout de champs, qui tentent de savoir qui va être le chef de tout. Quant à Wonder Woman, elle découvre un peu la vie d'une femme moderne sur Terre.


Alors ? C'est comment ?

Ce qui est déjà pas mal, c'est que les héros se lancent des vannes, même si parfois elles sont lourdes. J'ai retrouvé le sombre Batman, le fringuant Superman, la mythique Wonder Woman, et Green Lantern accompagné de son égo. C'est un groupe qui se cherche (vous allez me dire, c'est le tome 1) face à un doudou vilain qui est ici Darkseid. Alors, il faut dire que d'entrée de jeu, c'est assez costaud. Car part dans tous les sens, cela castagne un peu beaucoup et il faut tout de même s'accrocher pour s'intéresser à l'intrigue (mais c'est normal, je ne suis pas fan des DC au départ mes braves monsieurs).

Par contre, les graphismes sont magnifiques. On est entré résolument dans une ère avec un dessin moderne, fluide. Parfois, je n'ai pas pu résister à juste regarder les images pour la beauté de la chose. Et de pages en pages, de planches en intrigues, je dois dire que j'ai accroché et cela tombe bien, parce que le Prince a décidé de poursuivre la série (donc maintenant je le rattrape) ce qui pourra vous aider à suivre mes aventures dans le monde du Comics

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire