mardi 10 mai 2016

Les Rois Maudits, tome 4 : la Loi des mâles de Maurice Druon





Présentation de l'éditeur : "Tous maudits, jusqu'à la septième génération !" : telle est la funeste malédiction que le chef des templiers, depuis les flammes du bûcher, lance au visage de Philippe le Bel, roi de France. Nous sommes en 1314 et la prophétie va se réaliser : pendant plus d'un demi-siècle, les rois se succèdent sur le trône de France, mais n'y restent jamais bien longtemps. D'intrigues de palais en morts subites, de révolutions dynastiques en guerres meurtrières, c'est la valse des rois maudits...









Les intrigues de la Régence expliqués par Maurice Druon.

Là, je vous semble bien maligne. Mais imaginez au Lycée quand j'avais les Rois Maudits dans les mains et que j'ai compris finger in the nose les intrigues de la Régence pendant que mon Prof d'Histoire (un qui était imbu de lui même cette année là. Je n'avais pas mon préféré) nous survolait le truc vite fait bien fait parce que c'était simple. Mais ouai c'était simple *avec mon air convaincu*. Sauf que pas beaucoup à l'époque connaissait Maurice Druon. Mais moi oui.

Enfin bref, si vous voulez faire un petit rappel historique, mais avec une belle dose d'histoire avec un petit h, lisez aussi ce tome 4. Il vous fait passer la pilule à ravir. Les protagonistes sont tellement bien dessinés que l'on comprend très vite leurs motivations. Et je dois dire qu'après 4 tomes (et quelques relectures, OK J'avoue tout), je me suis assez attachée à tous ces personnages



Il y a aussi le rôle indéniable du conteur.

Parce que Maurice Druon, c'est une plume à part entière et une plume que j'adore, je dois dire. J'ai adoré les Mémoires de Zeus, mon premier roman de lui que j'avais trouvé dans le grenier familial. Et cela avait été une découverte pour moi. Ensuite les Rois Maudits qui reste une saga réellement chère à mon coeur et que j'aime redécouvrir au fur et à mesure que je vieillis.

Que dire d'autres ? Si comme moi vous en êtes à ce tome 4, c'est qu'il s'est passé quelque chose. J'ai hâte de voir qui va vivre, qui va mourir pour la prochaine fois. J'ai hâte de voir se réaliser la malédiction de Jacques de Molay racontée par cet écrivain fabuleux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire