mercredi 18 mai 2016

La légende de Drizzt, tome 8 : Nuit sans étoiles de R.A. Salvatore








Présentation de l'éditeur : Des rumeurs rapportent que des drows se sont aventurés sous Castelmithral. Craignant une attaque, Drizzt se résout à revenir à Menzoberranzan pour mener l'enquête. Il part seul, mais Catti-Brie le suit. Dans la Cité de la Reine Araignée ils affronteront les pires dangers et se découvriront les alliés les plus inattendus. Car même dans la nuit la plus noire de l'Outreterre une étoile brille encore : celle de l'espoir.












Ce tome m'a apporté tout ce que je voulais dans un Drizzt


De l'action, de l'amitié, des complots, un peu de torture. Voilà ce que l'on attend en gros d'un tome de Drizzt. Et je dois dire que là, on en a pour notre argent. En gros, Drizzt veut aller dans son monde natal pour empêcher une guerre contre son monde d'adoption (je vous laisse recouper les noms avec la présentation de l'éditeur. Tout le monde pense que c'est une mauvaise idée parce que tout le monde est en deuil. Mais Régis va l'aider quand même en lui fournissant des objets magiques. Parce que bon, un pote, on ne le laisse pas partir à la mort sans un peu de soutient. Et puis, quand on se rend compte qu'il est parti, Cattie Brie décide d'y aller aussi parce que bon, on ne laisse pas mourir un pote seul.

Là bas, il y a un ennemi juré de Drizzt qui ne rêve que d'une chose, c'est de le combattre. Donc on sait qu'on va avoir une belle bataille finale. Avec des surprises ou non, je vous laisse deviner. Et puis on sait aussi qu'on n'est pas à la fin de la saga donc il va se passer une intrigue plus longue avec les elfes noirs, toussa toussa.

Bref, c'était un bon tome de Drizzt, lu en un week end, top chrono. Et même que c'était prenant, que j'ai un peu douté de mes pronostics (juste un peu) et que j'avais hâte de tout savoir. Même que j'ai regardé le titre du prochain tome pour ne pas l'oublier sur la table de chevet. Et vala


Mais il y'avait des cadeaux bonus.

Et ça, c'était top. Cattie Brie. Enfin, elle se décide de ne plus être une jouvencelle presque en détresse, d'être la fille de, la pote de ou en gros, une simple gonzesse. Dans ce tome, elle devient une héroïne Badass, ni plus ni moins. Car elle décide d'aller retrouver Drizzt pas par loyauté, par devoir, pour prouver un truc. Nan. Elle décide d'y aller alors qu'elle devrait aider son père, pleurer son fiancé et autres joyeusetés parce qu'elle le décide. Et quitte à tout déchirer, elle se fait aider par des objets magiques de Régis. Et pas des supra cadeaux. Juste le même lot de héros basiques de Drizzt

Et là, elle prouve qu'en étant une femme, une humaine, elle peut faire le même job que le héros principal. Et ça, pour la féministe en moi à l'intérieur dedans, je peux vous dire que j'ai réellement apprécié ce tome. Parce que la jouvencelle en détresse, cette fois ci : ça a été le héros !

Sur ce, lisez bien, et au prochain tome :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire