vendredi 27 mai 2016

Coeur d'encre, tome 1 de Cornelia Funke







Présentation de l'éditeur : " C'est alors qu'elle le vit. La nuit pâlissait sous la pluie et l'inconnu n'était guère qu'une ombre. Seul son visage, tourné vers la maison, était éclairé. " Qui est cet inconnu au nom de doigt de poussière ? Qui est Capricorne ? Et qui est Langue Magique ? Meggie ira chercher les réponses dans un vieux village d'Italie, et entre les pages d'un mystérieux livre...










Comme l'envie de retrouver mon âme d'enfant;


Pour la petite histoire, j'avais vu le film il y a un temps indéfini, lors d'une fin de soirée. Ce qui m'a permis de noter le titre dans un coin de ma tête, genre, il faut le lire et c'est du jeunesse. Et puis Basta. Et quelques années plus tard, il est sur ma liseuse et j'avais envie d'une lecture sans réflexion aucune. Et je l'ai ressorti au bon moment je pense. Car j'ai de suite été emportée par la magie de ce livre, et en prime, je n'avais quasiment plus aucun souvenir du film, ce qui m'a permis de faire de belles découvertes dans le fil narratif.

Pour résumer, Meggie est la fille d'un relieur qui adore dormir avec ses livres. Un soir, elle voit un individu trainer près de chez elle et en informe son père. Son père reçoit cette personne et commence une fuite qui va l'amener chez sa tante et puis vers d'autres aventures. On apprend que son père, c'est Langue Magique parce que, dès qu'il lit une histoire à voix haute, des personnages peuvent apparaître des livres. Mais des personnages réels, eux, peuvent disparaître...


Des personnages très attachants.

Alors, je ne me suis pas tellement attachée à l'héroïne. Entendez moi bien. Elle fait le job et c'est très bien, c'est juste qu'elle nous permet de suivre l'histoire et aussi d'y prendre part. Langue Magique, son père, m'a apparu comme un personnage torturé, prisonnier de son pouvoir. Il en a une peur bleue et j'ai eu comme l'impression que cela a freiné tout le roman. Ce qui fut particulièrement frustrant.

Par contre, la tante Elinor. Ça c'est de la femme ! C'est un peu l'équivalent d'une vieille fille qui préfère de loin ses livres aux êtres humains. Mais par le contact de sa nièce et de son beau frère, elle se révèlera entièrement en une femme forte, qui a son caractère bien particulier (et c'est très drôle) et elle sera un bon fil conducteur dans ce livre.

Fenoglio, l'écrivain qui a été la source de toute l'histoire dans ce livre, puisqu'il a écrit Coeur d'Encre aurait été un grand père génial dans la vie réelle. Il est complètement amoureux de ses personnages et les voit un peu comme ses enfants terribles. Et le fait qu'il puisse prendre part à l'aventure est superbe et un joli coup de chapeau de l'auteur.

Quant à Doigt de poussière, c'est un peu l'inconnu, le vilain petit canard du roman. C'est un personnage assez sombre et mystérieux qui donne tout le côté piquant du livre. A voir comment il va évoluer dans la saga.

En bref : un premier tome à faire découvrir à vos adolescents. Parce que c'est bien écrit et bien ficelé

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire