mercredi 24 février 2016

Psycho Killer, d'Anonyme





Présentation de l'éditeur : Tout semble paisible à B Movie Hell, 3672 habitants. Jusqu’au jour où un tueur mystérieux portant un masque en forme de crâne, surmonté d’une crête iroquoise rouge, se mette à assassiner tranquillement certains des habitants de la ville. Le FBI confie l’affaire à un couple d’enquêteurs, Milena Fonseca et Jack Munson, surnommé le Fantôme, spécialiste des opérations clandestines. Bientôt de mystérieux liens apparaissent entre cette terrifiante série de meurtres et un projet top secret du Département d’Etat, l’opération Blackwash. Alors que la paranoïa s’empare de la ville, la collaboration entre le FBI et les autorités locales s’annonce difficile. Les habitants de B Movie Hell, bien décidés à garder leurs nombreux secrets, entendent en effet résoudre seuls et sans aide extérieure cette histoire aussi terrifiante qu’enigmatique.







Comment je vais vous expliquer ce livre.

Non mais de base, quand on prend cet auteur là en lecture (mais je préfère préciser pour ceux qui n'ont pas lu la saga du Bourbon Kid) (et vous devriez vous y mettre, sérieux), c'est qu'il ne faut pas mettre ce livre dans une case des genres. Parce que ce n'est pas vraiment un livre. On dirait plus que c'est un film qu'on lit. Ce mec a un sens tellement inné de l'humour, de l'écriture incisive, de l'action et de la mise en scène qu'on pourrait qualifier son livre de film. Et même que si Tarantino vouait son génie à le mettre en bobine, je signe de suite. Enfin bref

Donc, en ce qui concerne l'histoire, je vous rassure, vous savez qui est le méchant à la fin et pourquoi l'Iroquois il tue tout le monde.  Mais cela ne vous empêchera pas d'apprécier gentiment toutes ces morts bien sanglantes au fur et à mesure de ces quelques pages. Aussi, si vous voulez le lire, je vous dis de suite que vous allez le lire vite. Ne vous attendez pas non plus à une lecture toute pépère etc etc. Nan. C'est rock n' roll on vous a dit. C'est pas du livre à sa mémère qu'on lit au coin du feu. Tu lis ce livre en costume de Batman. Voire Superman si tu préfères les collants, je ne te juges pas.


On peut dire que Anonyme c'est un peu le Deadpool de la littérature ?

Et oui, je vous sors en même temps mes dernières sorties cinéma. Mais en fin de compte, en se posant un peu. Si je vous disais déjà que Tarantino, il pouvait sortir le film... Sachant que les Huit Salopards, je l'avais trouvé très bon mais avec des moments lents (utiles au film, attention) mais du coup, ne correspondant pas du tout à ce type de livre. L'écriture est rock n' roll, les références au monde pop que nous connaissons tous sont légion, les plans sont superbes, l'humour est décapant et les héros, enfin, les antihéros pour être plus précis sont magnifiques.

Alors, oui, ce n'est pas le Bourbon Kid (qui restera toujours le premier dans mon petit coeur) mais je ne pense pas du tout que l'auteur ait voulu faire une copie du Bourbon. C'est un autre personnage que j'espère revoir très bientôt. Parce que son costume est génial. Parce que j'adore ce qu'il fait (oui je sais, je suis sanglante mais bon. Faut ce qu'il faut hein).

En bref : j'ai passé deux soirées géniale avec l'Iroquois.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire