mercredi 6 janvier 2016

Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnès Martin Lugand






Présentation de l'éditeur : « Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. »

Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.













Un après midi au boulot.

C'était un après midi, et j'avais besoin d'une écoute vite fait bien fait que je t'embrouille pour m'enlever les bruits parasites de l'entreprise. J'ai vu qu'il y'avait les Gens, j'en avais entendu du bien, le synopsis ne m'inspirait pas mais le titre oui. Bref, j'ai cliqué pour l'avoir sur Audible et hop hop hop.

J'ai commencé le moral dans les chaussettes. Forcément, une jeune veuve qui a perdu et son mari et sa fille, qui tente de survivre, qui souffre. Cela me parle ayant perdu mon père étant jeune. Mais j'ai trouvé que cette nana là, elle n'allait pas vraiment de l'avant et je comprenais pourquoi, parce que ses parents étaient de vrais boulets. Et puis elle n'avait pas envie ce que je pouvais comprendre aussi. La perte d'un enfant est bien pire encore que celle d'un parent.


Et je suis tombée sur une romance.

Oui parce que comme ça pouf, elle part en Irlande, et elle rencontre des gens. Vous allez me dire, j'aurai fait pareil, parce que se retrouver dans les mêmes pièces que les personnes disparues, rester inactif, toussa toussa. C'était tout sauf faire son deuil. Et elle se trouve un nouveau groupe, dont un voisin (vous aurez vu mes yeux hausser d'un coup d'un seul) et avoir le comportement d'une nana sur la défensive qui au final, bah voit le bout du tunnel.

C'est pile poil ce que je n'aime pas. Et en plus c'est un premier bouquin. Et je n'ai pas aimé Diane. Du tout. Mais au moins, l'auteur a réussi un truc vachement sympa, j'ai ressenti quelque chose pour cette héroïne. Sinon, et bien c'est pas vraiment un livre sur le travail du deuil mais en fait si et c'est pas vraiment un roman d'amour et de romance mais en fait si.

C'est un livre qui se cherche, tout simplement. Et j'ai eu beau râler et pester toute cet après midi, en fait, j'ai commandé le tome 2 pour savoir jusqu'où elle s'en sort.  Donc oui, j'ai mis une note moyenne, parce que cette lecture m'a passé l'après midi. Je comprends que certains ou certaines ont pu trouver leur cam' et c'est tant mieux. Mais j'aurai aimé que l'auteure aille plus loin, tout simplement.

1 commentaire:

  1. J4avais été déçue par le retournement de la fin, j'attend ton avis pour savoir si je lis/écoute la suite et fin de l'histoire de Diane... Bisous choupinette

    RépondreSupprimer