mardi 19 janvier 2016

Le roman de l'an Mil de Ramon Basagana






Présentation de l'éditeur : Dans un souffle épique ponctué de magie, Ramon Basagana nous plonge dans l'une des périodes les plus mystérieuses et les plus captivantes du Moyen Age. L'an mil tel que personne ne l'a jamais conté ! Hiver 985 : en route pour Mayence, Samuel de Tolède, savant juif de grand renom et médecin personnel du Calife de Cordoue, fait halte dans une auberge avec sa femme et ses deux enfants. Soudain, des hommes armés surgissent. Tout va très vite. Deux corps gisent bientôt dans une mare de sang. Tapis sous un meuble, les enfants sont pris d'effroi, mais parviennent à s'enfuir... la soldatesque est à leurs trousses. C'est alors qu'un moine croise leur chemin, et que leur destin basculera entre intrigues, tragédies, amour et retrouvailles...









Bah c'était bien sympathique cette écoute

Et oui, que voulez vous. Deux jours par semaine, je suis seule au bureau. Alors je me fais plaisir au niveau des écoutes. J'avais envie d'un peu d'historique, sur Audible, on me faisait des oeillades de folie pour que je le prenne. Je n'ai pas résisté et j'en suis bien contente. Car on est dans un récit de Moyen Age et juste avant l'an Mille. Et j'en ai pas eu beaucoup des comme ça. J'avoue que c'était frais, c'était bien fait et j'ai appris des tas de choses sur les gens du premier millénaire.

C'était un temps où les peuples arabes, juifs et chrétiens ne s'entendaient pas forcément, les Maures envahissant l'Espagne, les Juifs étant toujours en fuite et les chrétiens étant plus que barbares. Et cela fait bizarre, quelque part, d'être du mauvais côté de la balance. Ainsi, on suite les aventures de deux jeunes frères et soeurs qui vont découvrir tous les côtés de la civilisation.


J'en ai encore les oreilles qui pétillent dis donc.

Oui parce que, même si ce n'est pas le roman du siècle, parce que bon, il n'y a pas de grand mystère non plus, parfois, on trainouille un peu de la patte. Mais bon sang, j'ai été émerveillée du début à la fin par les descriptions de l'auteur. C'est réellement frais de lire ou d'écouter sur une période que je ne connais pas beaucoup. Et c'était, pour cela une chouette expérience.


Qui plus est, pour une fois, il n'y avait pas tant de parti pris que cela et l'auteur, qui plus est, n'est pas allé non plus jusqu'à nous pondre un mystère mystique, comme on fait beaucoup pour les romans de l'époque ou de mettre une intrigue tordue à souhait. Nan, c'est une intrigue simple qui du coup, ne dessert absolument pas le roman. Et rien que pour le déplacement, je vous invite à le lire ou l'écouter. C'est reposant :)

2 commentaires:

  1. Un immense merci pour cet article. Vos commentaires me vont droit au coeur.
    C'est bien dans cet esprit que j'ai écrit "Le roman de l'an mil", sans parti pris, avec une intrigue simple et le désir de faire connaître une époque méconnue.
    Merci du fond du coeur.
    Ramon Basagana

    RépondreSupprimer