lundi 7 décembre 2015

Les neiges de l'éternel de Claire Krust







Présentation de l'éditeur : Dans un Japon féodal fantasmé, cinq personnages racontent à leur manière la déchéance d’une famille noble. Cinq récits brutaux qui voient éclore le désespoir d’une jeune fille, la folie d’un fantôme centenaire, les rêves d’une jolie courtisane, l’intrépidité d’un garçon inconscient et le désir de liberté d’un guérisseur.
Le tout sous l’égide de l’hiver qui s’en revient encore.














Roman ou recueil de nouvelles ?

Question bien vaste, n'est-il pas? Parce que chaque chapitre, ici, est un récit autours d'une famille sur le déclin. Mais ils sont à la fois indépendants et à la fois interconnectés. Alors ? Nouvelles ou roman ? J'aurai tendance à le prendre comme un roman qu'on peut lire de manière fractionnée, ce que j'ai fait, je vous l'avoue, sur 5 semaines (et oui). Et cela m'a permis d'apprécier chaque récit, chaque chapitre, avec un certain recul. Car ce n'est pas un roman à lire en deux soirées, hop la boum et c'est fini. Non. Claire Krust nous force un petit peu la main pour qu'on puisse prendre un peu notre temps autours de l'histoire d'une famille.

C'est un récit d'hiver, incontestablement. Parce que tout semble en hibernation. On voit ici un petit panel de personnages qui ont tous un point commun : l'appartenance de près ou de loin à cette famille japonaise. Ce sont des récits qui mêlent tradition, modernité, fantastique, et réflexion sur divers temps, sur l'âme humaine, sur les actions et leurs conséquences.



Un excellent moment de lecture.

Vraiment, je vous conseille ce roman en hiver, lorsque tout s'arrête. On pourrait même envisager une lecture orale, pendant ces longues soirées où on veut se faire un peu peur, où on veut donner un récit qui a un sens. J'imagine déjà le craquement du bois dans la cheminée, et une personne racontant cette histoire familiale qui fait partie des légendes. Comme si c'était notre famille dont on narre les aventures. C'est une histoire de fantômes et d'esprits, de personnes qui voudraient changer leur destinée, mais le peuvent-elles vraiment ?

Cela nous amène bien entendu la réflexion aux histoires familiales tellement riches. A cette univers japonisant féodal totalement fantasmé. On est bien dedans, dans cet environnement car l'auteur prend aussi le temps de nous avancer les différentes ambiances. Cela dit, l'action n'est pas du tout entravée par ce type de récit puisque nous sommes sur des formats courts. Aussi, je peux vous le dire, il se passe toujours un petit quelque chose.

En bref : si vous vous demandez quelle est l'utilité d'acheter vos romans dans de petites maisons d'édition spécialisée : elle est là. Ce récit a été publié par les éditions Actu SF que j'aime particulièrement, comme vous devez le savoir maintenant. C'est un récit de qualité, dans un format assez court, mais parfait. Si vous avez envie de vous évader, c'est pile poil le moment :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire