lundi 19 octobre 2015

La Trilogie des elfes de Jean Louis Fefjaine



Présentation de l'éditeur : Il y a bien longtemps, avant même Merlin et le roi Arthur, le monde n'était qu'une sombre forêt de chênes et de hêtres, peuplée d'elfes et de races étranges dont nous avons aujourd'hui perdu jusqu'au souvenir. Dans ces temps anciens, les elfes étaient un peuple puissant et redouté des hommes, des êtres pleins de grâce à la peau d'un bleu très pâle, qui savaient encore maîtriser les forces obscures de la nature. Ce livre est le récit de leurs dernières heures, depuis la rencontre du chevalier Uter et de Lliane, la reine des elfes. L'histoire d'une trahison et de la chute de tout un monde, d'un combat désespéré et d'un amour impossible. Ce fabuleux roman établit un pont entre l'univers des légendes celtiques, la fantasy et le cycle arthurien.







C'était une semaine en audio au travail.

Oui, c'est un peu facile mon histoire, et mon titre, j'en conviens bien. Ma collègue était partie trois semaines en vacances, j'étais seule au bureau, la trilogie des elfes m'attirait un peu (pas des masses mais j'étais curieuse), ils étaient disponibles en Audio. Que demande le peuple, à vrai dire ? Et donc j'ai mis en route pendant une semaine ou deux, pendant mes heures de travail remplies de fichiers excell à foisons, la trilogie des elfes que j'avais envie de lire quand même depuis longtemps.

Bah voilà, c'est écouté, c'est fait.... Comment vous dire. C'est une réécriture de la légende du roi Arthur... Mais avec des elfes dedans. Vala. Alors vous allez me dire que cela pourrait être sympa. Et en effet, cela explique les fées et les sorcières, Cela explique Avalon et c'est mignon d'avoir tout cela en même temps. Mais je dois dire que la liste des "mais" risque d'être déterminante parce que bon. Je ne me suis vraiment pas emballée du tout pour tout ceci.


Un livre mignon mais pas du tout remarquable.

Oui, je sais, je vais encore me prendre des pierres dans la tronche mais cette trilogie des elfes doit être prise pour un début d'initiation à la fantasy. Alors, si vous en avez lu tout plein, tournez vous vers d'autres romans, sinon vous allez grincer des dents. Tout d'abord, les elfes. C'est mignon, ce sont les elfes mais ils ont l'air d'être directement tirés du Seigneur des anneaux. Ce qui est logique quand on y pense car, au moment de l'écriture de cette trilogie, les elfes et autres créatures de Tolkien se transposaient naturellement dans les autres oeuvres et les auteurs n'avaient pas encore ce détachement par rapport au maître.

Et puis, la romance. Franchement. Oui, je sais, je suis allergique aux romances et il en faut peu pour que je sois agacée mais de vous à moi, l'auteur insistant lourdement sur le physique de Lliane, j'ai eu l'impression qu'elle a passé les trois quart du bouquin à poil. Et si on ne m'a pas décrit ses seins ou la manière dont elle sort de l'eau... On m'aurait décrit un elfe au masculin comme ça, je dis pas. Mais une elfe....


En bref : si vous êtes débutants en fantasy, je pense que vous prendrez un grand plaisir à lire cette trilogie. Si vous êtes comme moi, en bruit de fonds (et en audio, c'est franchement cool), cela vous tiendra une agréable compagnie. 


2 commentaires:

  1. Et sinon, t'as pas apprécié les ptits méchants de l'histoire? j'ai plus les noms en tête mais j'aimais bien le passage du marais (qui c'est clair rappelle encore SdA) mais c'était une découverte sympa :)

    RépondreSupprimer
  2. Oui tout à fait. Mais j'avoue que c'est plus trop ma came en ce moment. J'ai besoin de fantasy qui sorte un peu des sentiers battus :p

    RépondreSupprimer