lundi 13 juillet 2015

The Young Elites de Marie Lu





Tome 1





Présentation de l'éditeur : Adelina a survécu à l’épidémie qui a ravagé son pays.
D’autres enfants, comme elle, ont survécu, la maladie laissant sur leur corps d’étranges marques. Les cheveux d’Adelina sont passés de noir à argenté, ses cils sont devenus blancs et une cicatrice barre la moitié gauche de son visage. Son père voit en elle une malfetto, une abomination, une disgrâce pour son nom et sa famille, synonyme de malédiction. Mais la rumeur dit que les survivants ont gagné davantage que des cicatrices : ils auraient acquis de mystérieux super-pouvoirs. Et, bien que leur identité demeure secrète, ces survivants ont déjà un nom : les Elites.













Petit message pour tous ceux qui pensaient avoir un remake de Legend


C'est vrai que c'est facile d'y penser en regardant ce synopsis. C'est du jeunesse, à tous les coups, l'auteur va nous ressortir le même contexte que dans la saga Legend et va nous pondre une trilogie comme ça pouf, vite fait bien fait. A tous ceux qui pensaient cela. Arrêtez tout et plongez vous dans ce livre. Certes, vous aurez un duo garçon/ fille mais tout s'arrête là. TOUT ! Le monde est totalement différent, le contexte politique, l'époque, les héros, l'intrigue. Tout est différent, même le point de vue mais je vous en reparlerai plus tard.


Cet univers m'a encore une fois bluffée et l'écriture de l'auteure a encore été pour beaucoup. Comme c'est du Marie Lu, je l'ai lu avec la Chouille où on a voulu se faire notre routine, comprenez un ou deux chapitres par soir. A partir du deuxième soir, permettez moi de vous dire qu'on en était à 4-5. Ca va vite, on se demande où on va (car l'auteur aime bien nous malmener), on a une alternance de points de vue ce qui rythme pas mal de choses et qui suscite des questions. Bref, on n'a pas arrêté une minute et comme de bien entendus, cela a twitté sec entre nous.



Un point de vue intéressant pour ce début de saga.

Nous suivons dès le début le point de vue d'Adelina, une malfetto aux pouvoirs un peu bizarres, voire qui font franchement peur. On sait qu'elle a été maltraitée par son père et qu'elle en a vu des vertes et des pas mûres toute son enfance alors que sa soeur a été pourrie gâtée. Mais franchement, je m'attendais à cela puisqu'on est dans de la littérature jeunesse, ne l'oubliez pas. Bref, là où l'auteure fait mieux c'est qu'Adelina, pendant tout le livre, on pense qu'en fait, c'est la méchante. Elle est pas franche du collier et tout le temps, je me suis dit qu'elle allait trahir tout ce qui lui passerait sous le nez


C'est ce point de vue qui fait l'originalité de ce livre puisque, connaissant son point de vue et son passé, on ressent une grande empathie envers elle, on comprend ce qu'elle traverse et on a en horreur sa situation. Et pourtant, on sait au plus profond de nous même que sa part d'ombre est franchement dominante et surtout qu'elle fait de mauvais choix ! Et rien que pour ceci, je vous recommande cette lecture

2 commentaires:

  1. Tu me donnes très envie de lire ce livre. Je ne suis pas à fond dans la littérature jeunesse, mais il y a des fois dans l'année où j'aime bien me laisser tenter. Et là vraiment, il y a pas mal d'éléments qui me plaisent. Direct dans ma wishlist. Merci à toi ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ma belle. Tente de le coup avec Marie Lu. Elle fait de la très très bonne qualité en YA

      Supprimer