lundi 13 juillet 2015

Joyland de Stephen King





Présentation de l'éditeurLes clowns vous ont toujours fait peur ?
L’atmosphère des fêtes foraines vous angoisse ?
Alors, un petit conseil : ne vous aventurez pas sur une grande roue un soir d’orage…
Mêlant suspense, terreur, nostalgie, émotion, un superbe King dans la lignée de Stand by me.














Stephen King met son nez malicieux dans le milieu forain


Joyland est le nom d'un petit parc saisonnier où Devin Jones va passer toute son année 1973 en tant qu'ouvrier. Il se fait en effet une année Sabbatique suite à la rupture un peu brutale avec sa petite amie. Le gamin est triste, vraiment, voire déprimé et lorsqu'il demande à son père de passer cette année à travailler plutôt qu'à continuer ses études, il lui donne son accord. J'ai adoré suivre cette année dans la peau de Devin, au moment où il se rend compte qu'il peut faire de belles choses dans la peau de Owie le Chien Gentil, quand il va faire les maintenances des manèges et quand il discute avec les autres, surtout la fausse tsigane voyante qui lui fait une prédiction qui se réalise. Sans compter le train fantôme qui est réellement hanté.

Et puis surtout, on découvre une autre vie, celle des forains, même si ce n'est pas tout à fait la même. Ses codes, ses secrets, la possibilité d'avoir de grands services quand on a un grand coeur, le fait que les gens s'occupent de vous même s'il y a parfois ou même beaucoup des frictions entre eux. Bref, ce roman a un goût de nostalgie, de joie, de souvenirs et il vous donne ce genre de sourire niais qu'on adore (et l'audio n'améliore pas votre état).



En dehors de cette ambiance, une enquête pour le moins étrange.

Car oui, même si tout le monde est heureux, ici, je vous rappelle que nous sommes dans un roman de Stephen King. Il y aura forcément un mystère, surtout que tout le monde s'attend à un clown démoniaque après le traumatisme qu'il nous aura tous causé avec le roman Ça. Mais non nous aurons juste une enquête sur un fantôme, quelques prédictions et surtout des évènements étranges. Une ambiance bien particulière qui n'est pas si flippante que cela, il faut l'avouer mais qu'on aimerait presque avoir au moins une fois dans notre vie.

Joyland est l'étape qui permettra à Devin de devenir un homme, de façonner la personnalité qu'il aura tout au long de sa vie. C'est cet état d'esprit qui est important et surtout ce moment de vie. Ce moment qui changera tout, avec un mélange de joie et de tristesse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire