mercredi 4 mars 2015

Une aventure de Kay Scarpetta : Mémoires mortes de Patricia Cornwell


Présentation de l'éditeur : Beryl Madison, romancière à succès, a fui l'homme qui la harcèle depuis des mois pour se terrer à Key West. Le manque d'argent la contraint à rentrer à Richmond, le temps qui lui est nécessaire pour vendre sa maison. Juste assez de temps pour ouvrir sa porte, juste assez de temps pour se faire violer et égorger. Kay Scarpetta est perturbée : des témoignages incohérents, des rencontres déplaisantes troublent ses recherches. Au fond, elle le sait, ni son ancien amant, qui resurgit sous un bien piètre prétexte, ni cet homme de main qu'elle surprend fouillant dans les bureaux de la morgue, ne la mettront sur la bonne piste. En revanche, cette multitude de fibres étranges qu'elle découvre sur le corps ensanglanté de Beryl est cruciale. Des fibres si inhabituelles qu'elle aura du mal à percer leur mystère, mais Kay Scarpetta s'emploie à les faire parler














L'auteure a eu envie d'embrouiller encore plus notre  Médecin Légiste.

Non mais c'est vrai. C'est pas comme si Kay Scarpetta n'avait pas assez galéré au premier tome. L'auteure lui a tout de même laissé les traumas du premier tome. Kay n'est pas rassurée du tout. Par contre, elle a une belle relation d'amitié qui nait avec Marino, ce qui fait qu'elle se permet aussi de l'appeler à l'aide, chose qu'elle n'aurait jamais pu faire le tome précédent, ce qui change un peu de l'héroïne working girl qui arrivera à tout toute seule.

Et c'est aussi pour cela qu'on l'aime bien Kay Scarpetta. Alors, oui, elle est un peu craintive et son chef doit la remuer car elle est dans une affaire réellement difficile, avec des protagonistes en qui elle ne peut pas faire confiance. Mais ses amis, eux, pensent sincèrement qu'elle pourra trouver la solution. Aussi, ils lui laissent carte blanche, ce qui est assez drôle en fait. Car le précédent tome, elle n'avais pas carte blanche et ruait dans les brancards. Là c'est l'inverse.

Quant à l'enquête, comme toujours, je n'ai rien vu venir.

Sur ce coup là, je ne me souvenais franchement plus de l'histoire. Ce qui fait que cela a été une véritable surprise lorsqu'on m'a donné le méchant à la fin. Je me suis faite avoir presque à chaque fois par l'auteure et c'est vraiment sympa de se retrouver de nouveau dans ce genre de situation. C'est donc une lecture que j'ai lu à toute vitesse, mais que j'ai aussi vraiment apprécié, comme un bon thriller de vacances, d'ailleurs.

En somme, comme toujours, ces aventures de Kay Scarpetta peuvent être lus séparément. Aussi, je sépare bien les chroniques, car je ne sais pas si je respecterai l'ordre jusqu'au bout, pour tout vous dire. Mais si vous avez l'occasion de vous le lire pour un week end ou des vacances, c'est exactement le genre de livres qu'il vous faut.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire