jeudi 15 janvier 2015

Sale gosse de Stephen King







Présentation de l'éditeur : « Souvenez-vous, ça revient sous les traits d'un enfant… »
Un gamin diabolique qui provoque immanquablement la disparition de vos proches, un sale gosse qui a conduit le comptable George Hallas dans le couloir de la mort. Et qui pourrait bien un jour croiser votre chemin…










Cela faisait tellement longtemps.....

Mon abonnement audible en poche, je me régale souvent maintenant avec des livres audios. Mais voyez vous, j'ai eu beaucoup d'embouteillage au mois de Décembre. Aussi, mon livre du mois à écouter était terminé, et il me restait quelques jours. Je regarde pour un truc pas trop cher non plus et là je vois cette nouvelle de Stephen King. Il faut dire que Stephen King en audio, ça met de l'ambiance. Le seul hic est que je suis crispée toute la route, on doit croire que c'est une petite mémée rabougrie qui conduit. Et non. C'est moi qui est en plein suspense (des souvenirs de Duma Key en audio.... Waouw).

Aussi, je mets Sale Gosse en route et là, toute la magie de l'auteur dans ses anciennes périodes remonte. En effet, je trouvais que ces dernières années, avant Dôme pour être plus exact, j'avais du mal à être en phase avec l'auteur. Mais avec Sale Gosse, c'est tout le côté Çà, la Part des Ténèbres,  Cujo, Christine et autres romans qui m'ont faite frissonner des heures durant, qui me sont revenus.

Aussi, pour ceux qui ont l'occasion d'écouter ou de lire cette nouvelle, sachez que vous allez y prendre du plaisir. Et ceci est mon introduction :D


Mais quel sale gosse !

Un homme apparemment inoffensif se retrouver à tuer un gamin. Il est dans le couloir de la mort et décide de tout raconter à son avocat. On passe bien évidemment par toutes les phases concernant le narrateur : c'est un psychopathe, il est fou, on le prend en pitié, on devient carrément empathique, il nous effraie, il nous marque. Car cette histoire de petit garçon maléfique et agaçant, c'est vraiment dans la pure tradition des récits à la Stephen King. Et j'avoue que c'est un régal car jusqu'à la fin, j'ai douté, jusqu'à la fin, cela m'a fait peur.

Je suis sûre d'une chose. Si jamais je croise ce sale gosse, je ferai comme le narrateur, et jamais mon fils ne portera une telle casquette ;)

2 commentaires:

  1. Cette oeuvre de King m'intrigue beaucoup :)

    RépondreSupprimer
  2. Il y a d'autres oeuvres de Stephen King que je veux absolument découvrir avant ce livre-ci :)

    RépondreSupprimer