mercredi 17 décembre 2014

Métamorphoses de Samantha Bailly





Présentation de l'éditeur : Dans la cité de Lyneroy, les commerces éclatants cohabitent avec les plus sombres marchés noirs…
Sonax a treize ans lorsque sa vie bascule. Jeune garçon androgyne destiné à suivre une voie marchande, il quitte tout pour le théâtre solaire, un lieu où il se découvre une nouvelle famille. Mais derrière la scène, entre faux-semblants et jeux de pouvoir, la réalité d'Hélderion n'a rien à envier aux drames qui se jouent sur les planches. Il ignore alors à quel point il va devoir apprendre à jouer un rôle en permanence, en découvrant les dangereuses coulisses de la cité la plus riche du royaume. Entraîné dans des intrigues politiques qui le dépassent, il sera changé en polymorphe, un être capable de modifier son apparence à volonté…
Car quel acteur n'a jamais rêvé de contrôler l'histoire au gré de ses métamorphoses ?







Ce livre va vous .... Métamorphoser....

Oui, je sais, jeux de mots bonjour. Mais l'univers de Métamorphoses est très cher à mon cœur. En effet, il y' a un an et demi environs, Ptitelfe et moi recevions Oraisons, l'intégrale. Et nous avons décidé de faire une lecture commune. Et depuis ce temps, il ne se passe pas une semaine sans que nous lisions à quatre yeux. Forcément, lorsque les éditions Bragelonne nous ont demandé si nous souhaitions lire Métamorphoses, la préquelle d'Oraisons... Vous pouvez imaginer aisément le choix que nous avions pris. Et malgré la fatigue et l'environnement professionnel plus que tendu de nos deux côtés, nous avons pris ce livre avec une véritable délectation... Et avec aussi une terrible envie de relire Oraisons ....

Et oui, nous avons plongé dans cet univers, dans l'Astracisme, régime religieux qui nous a réellement tenu en haleine dans Oraisons. Et là, je vous le dis de suite, si vous ne souhaitez pas être déçus du premier roman, lisez d'abord Oraisons et ensuite Métamorphoses (ce qui ont lu la fin me comprendront mais tchut).

Sinon, que dire d'autres ? Replonger dans cet univers si complexe a été superbe. Bien entendu, nous ne nous souvenions plus de certains détails, voire même nous avions des doutes sur certains personnages. Mais l'essentiel était là : la magie de la plume de Samantha Bailly. Cette femme sait écrire de magnifiques romans, y compris dans le domaine de la Fantasy. Jamais vous ne retrouverez un univers similaire. Il est à la fois original, complexe, dense mais aussi léger. Vous aurez ici des intrigues, une mythologie extrêmement impressionnante et surtout, surtout, une écriture magnifique. S'il y a des incontournables à lire chez les auteurs français, Oraisons ET Métamorphoses en font partis indubitablement.


Des personnages qui évoluent, qui changent.

J'attendais bien entendu énormément du personnage de Sonax Jaspe, de son jeu des Quatre Vents car dans Oraisons, c'était le personnage énigmatique qu'on ne pouvait cerner. L'auteur, ici, nous relate son enfance, et toute son évolution de sa vie d'adulte jusqu'aux évènements du roman précédent. Je pensais que j'allais découvrir pourquoi il a cette particularité, la Métamorphose, et je ne fus pas déçue. Cela m'a aussi permis de comprendre beaucoup de choses pour la suite. Par contre, si vous désirez saisir l'essence même de Sonax.... C'est impossible, mes amis. Ce personnage se doit de rester mystérieux et intouchable, bien que maintenant nous connaissons son histoire. Tantôt il vous paraîtra enfantin, manipulateur, incontrôlable, généreux, agaçant. Sonax vous emprisonnera par sa complexité et restera à tout jamais votre énigme.

Un seul autre personnage a manqué à son rendez vous. Mais j'avoue que ce n'est pas grave du tout, cela n'a pas du tout gâché ma lecture. C'est la Jadielle, cette femme qui manipule les autres mais qui reste manipulée par l'Astracan. J'aurai dû compatir pour elle, j'aurai dû l'aimer davantage. Mais les jeux d'écriture sont tels que ma compagne de lecture, Ptitelfe a ressenti pour moi ces choses que je n'ai pu entrevoir. Pour moi, elle reste une icône, presque une déesse. Et je crois que, quelque part, cela correspond bien à son rôle. J'ai hâte de découvrir ce qu'elle vous a inspiré car c'est réellement un personnage phare. Quel côté vous plaira le plus ? L'icône ou la femme ?


Un roman complet.

C'est ce qui ressort en général des romans de Samantha Bailly, mais je tenais à le souligner dans cette chronique. Vous avez ici un univers complet, avec son histoire, sa littérature, ses pièces de théâtre, sa politique, ses commerçants, ses prêtres (les oraisonniers) et ses contrées. Il est tellement rare de voir un univers aussi abouti dans un seul livre, voire même dans les deux livres (puisque les deux concernent le même univers). Je veux dire par là qu'il n'y a pas de faille, de contradictions, vous avez tout dans ce concentré de 500 pages environs.

Alors oui, parfois, vous trouverez quelques petites descriptions un peu longuettes. Mais surtout, ne vous y attardez pas car l'auteure vous les écrit à dessins. Elles sont importantes et si vous prenez patience pour quelques lignes de description, tout un univers se dévoilera sous vos yeux. Je vous laisse, je pars dans une roulotte, sillonner l'Heldérion, relire Oraisons, supplier Samantha d'écrire encore et encore dans cet univers. Je remercie aussi les Editions Bragelonne pour cet envoi, pour cette confiance, pour cette gentillesse. Enfin et surtout, merci à Samantha Bailly d'écrire tout simplement et merci Ptitelfe de lire avec moi.

4 commentaires:

  1. grrrr et moi qui ait loupé ce partenariat!!!! Il faudra que je me le procure ;)

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connais aucun des livres de Samantha Bailly mais l'enthousiasme de ta chronique me donne bien envie de découvrir cette auteur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais elle écrit de tout Samantha, tu as juste à faire ton choix : romance, thriller, fantasy et fantastique. ^^

      Supprimer