vendredi 7 novembre 2014

Lyautey, la fabrique du héros colonial de Gilles Ferragu




Présentation de l'éditeur : A travers une réflexion sur le destin et les idées d Hubert Lyautey (1854-1934) officier colonial, gouverneur, ministre, académicien, maréchal de France, théoricien militaire et promoteur d un catholicisme social rénové cet ouvrage entend dépasser la seule approche biographique pour s intéresser à une dimension plus singulière de cette grande figure, celle du « héros colonial ». La formulation peut sembler datée et rappeler les images d Epinal : pourtant, au début du XXe siècle, nul mieux que Lyautey n a su incarner les valeurs et les ambitions de cette République coloniale, exaltant sa mission civilisatrice. Véritable proconsul, Lyautey façonne le protectorat français au Maroc après avoir, au Tonkin, à Madagascar et en Algérie, contribué aux côtés du général Gallieni et d autres, à la construction de « la plus grande France ». Reçu à l Académie française en 1912, promoteur de l exposition coloniale internationale de 1931, Lyautey semble l enfant chéri d une République inspirée par Jules Ferry, en quête d un modèle alternatif au seul « régime du sabre». L homme est unanimement décrit comme séduisant, héros tout en panache et en formules ciselées d une certaine épopée coloniale, largement médiatisée. Mais le portrait académique du maréchal éclipse parfois la singularité du personnage, monarchiste impénitent et officier volontiers hétérodoxe, au temps d une IIIe république encore fragile. Cet ouvrage, au confluent de l histoire de la colonisation, de l histoire politique et de l histoire des représentations, entreprend donc de retracer la vie et les idées du maréchal Lyautey, au crible du héros colonial



Ce court livre sur Lyautey vous permettra de faire un premier tour sur ce personnage.

Pas facile d'écrire une biographie à la fois complète mais aussi simple pour les néophytes. Tout comme il n'est pas facile pour les lecteurs qui veulent découvrir un personnage de choisir un premier roman. Concernant Lyautey, j'avoue que je ne le connaissais pas du tout, aussi, lorsque la Masse Critique de Babelio m'a proposé la lecture de sa biographie, je me suis dit, qu'après tout, au feeling, il fallait sauter le pas et partir en mode explorateur.

Gilles Ferragu a réussi ce tour de force de nous montrer un personnage complet mais aussi tiraillé entre sa personnalité propre et l'éducation qu'il a reçu. Il faut dire aussi qu'à l'époque, les jeunes gens n'avaient pas beaucoup le choix : les métiers devaient rester dans la lignée familiale, l'éducation était catholique, les styles vestimentaires encore plus codés que maintenant... Pourtant, on sent que cet homme a réussi à s'évader en partant à l'aventure et en amenant un peu de ses voyages chez lui à chaque fois.

Cela en dit long sur Lyautey : c'est quelqu'un de courageux mais de respectueux. Il a l'air aussi très sensible et je pense d'une très grande complexité. On sent que c'est une alliance subtile entre les temps qui ont fait un homme et un homme qui a fait un destin. Aussi, ce fut une très belle découverte que la lecture de ce livre.


Toutefois, il y a un hic.

Il y a toujours un hic, me dirai vous. Il n'y a jamais de biographies parfaites. Et ce hic est totalement personnel. En effet, l'auteur aime nous mettre des extraits de différents écrits de personnes ayant côtoyé Lyautey ou de l'homme lui même. Et je déteste cela dans un livre tel que celui ci. D'autres, j'en suis persuadée, trouveront cette méthode très bien. Et je dois dire que cela permet d'avoir une vision très globale du personnage. Mais j'aime quand l'auteur prend résolument position et qu'il le montre. Si vous préférez, je souhaite plus avoir l'impression que l'auteur me raconte la vie d'un personnage plutôt qu'il me montre les papiers qu'il a sur lui.

C'est juste ce petit côté que je trouve un peu impersonnel que je pourrai reprocher à ce livre. Sinon, comme je le disais plus haut. C'était réellement une très bonne découverte et je tâcherai de faire plus de recherches sur cet homme. Un grand merci à Babelio mais aussi à l'auteur pour cette découverte et pour m'avoir permis d'apprendre un peu plus sur cet homme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire