jeudi 27 novembre 2014

Le castel de l'orangeraie de Jacqueline Roux



Présentation de l'éditeur : Antoinette Gratacap et Charles Murat s amusaient beaucoup de la situation qui les avait conduits, eux les deux jeunes veufs, à organiser une soirée fiançailles pour l un des trois propriétaires du domaine Le Castel de l orangeraie, à la réputation de célibataires endurcis et au bien mystérieux passé. Celui qui allait déclarer sa flamme à sa promise, n était autre que Jean Vernes, qu on croyait un peu en ménage avec une Parisienne qu il voyait à l occasion de ses déplacements dans la Capitale. Il courait le bruit qu elle était mariée, ce qui aurait expliqué son célibat mais on n en était pas vraiment sûr. Quant aux deux autres, on s était fait à l idée qu ils finiraient vieux garçons ; Mario Costes étant un impénitent volage et le discret et secret Baptiste Gardes devenu chef de famille à la mort accidentelle de son père, on le disait encore dans les jupes de sa mère et de sa soeur !







Si vous voulez faire un break, ce roman est pour vous !

Le Castel de l'orangeraie, c'est une centaine de pages, qui pourraient passer totalement inaperçues dans une librairie ou une bibliothèque. Et pourtant, quand vous l'ouvrez, l'auteure vous transporte immédiatement dans un hôtel avec une histoire familiale. Et cet hôtel va célébrer des fiançailles.

Qui dit fêtes de fiançailles dit récits de rencontres, mais on ne pensait pas qu'il allait être avec elle (et réciproquement) ou tout simplement qu'ils étaient faits l'un pour l'autre. C'est tout un fourmillement de rumeurs, d'histoires personnelles, de descriptions de lieux et de mini intrigues qui se déroulent devant vous. Vous avez l'impression d'être en week end en famille. Et croyez moi, c'est reposant (non il n'y a pas de trucs totalement inavouables ni de grands drames).

Et par ces petites histoires, vous connaissez un lieu.

L'auteure, je pense, a pris le parti de nous faire tout simplement visiter le Castel de L'Orangeraie à travers un évènement qui va le marquer : les fiançailles. Et je dois dire qu'en effet, c'est une mignonne petite idée. En effet, les lieux sont tous gorgés d'histoire et pas forcément sanglantes ou malheureuses. Parfois, ils ne sont ponctués que d'affaires et d'histoires familiales. Le moment de fiançailles est donc le moment parfait pour décrire ce type de lieu qui se prépare à la fête.

On y voit ainsi les coulisses de l'hôtel, mais aussi les différents protagonistes et on se joue à démêler les relations entre les uns et les autres. Voire même à vouloir tout simplement assister à la fête pour visiter le Castel.

En bref, c'est une centaine de pages de détente qui vous attendent. Merci les éditions Baudelaire :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire