dimanche 9 novembre 2014

Et en attendant Nowellllllll : The PAL

  Hellooooooooow

Et oui, souvenez vous, à la fin de l'été, en attendant l'Automne, je vous avais présenté dix livres que je voulais lire avant l'hiver. Mais je les ai tous lu (à part un qui est en cours) et je me suis dit qu'on allait pas faire Noël comme cela sans rien. Et comme en prime je vais avoir plein de travail, je me suis dit qu'on allait challenger un peu.

Aussi, je vous présente la PAL papier qui va me faire patienter jusque Noël, en espérant que je sois assez folle pour vous lire tout cela.

Voilà la bête ! Mais ne croyez pas que je vais vous laisser en plan comme cela, je m'en vais vous présenter le tout !


Et oui, un tome 2 apparaît, comme si je n'en avait pas assez. Mis il va bien falloir que je m'y mette un jour, à la poursuite de ces sagas. Qui plus est, c'était un choix de Candyyyyyyyy :Je suis une sidhe-seer, une humaine capable de voir les faës, ces effrayantes créatures d'un autre monde installées parmi nous depuis des millénaires et dissimulées sous des voiles d'illusion. Mon univers a commencé à se fendiller à la mort de ma sœur, et j'ai l'impression que, depuis, il n'en finit plus de s'effondrer. Je ne parle pas seulement de mon petit monde personnel: il s'agit aussi du vôtre. Les murs entre humains et faës sont en train de s écrouler. Et je suis la seule à pouvoir nous sauver. 
Lors des Halliennales, Lionel Behra m'a fait honteusement les yeux doux pour son nouveau livre. Et il faut dire que je suis faible, voire même très faible car j'avais adoré son précédent roman. Et pour m'aider à être faible, il y'avait l'équipe des éditions Rebelles qui étaient là. Du coup, j'ai été faible, mais il faut que je le lise tout de même Une victime au comportement absurde… Un innocent qui s’accuse… Et un suspect qui prétend détenir le don de percevoir la mort des individus quelques jours avant qu’elle ne se produise… Qui ment ? Qui manipule qui ? En qui avoir confiance ! Lorsque les faits contredisent la raison, faut-il croire en l’impossible ?
Ah non, cette fois ci, je ne me débine pas. Ce livre a dû faire une dizaine de fois l'allez et retour entre ma bibliothèque et mon salon. Cette fois ci, il va y passer. Et après, il faudra que Justine Niogret en écrive un autre parce que là, je n'aurai plus rien sous la dent *oups* : L'Apocalypse a eu lieu. Pour les Pères de l’Église, elle a été causée par Dieu lui-même. Comme la Terre est morte, ils n’ont plus qu’un seul but : détruire le peu qui reste, a n de tourner une bonne fois pour toutes la page de l'humanité.À leur service, Gueule de Truie, inquisiteur. Dès le plus jeune âge, on lui a enseigné toutes les façons de prendre la vie. Caché derrière le masque qui lui vaut son nom, il trouve les poches de résistance et les extermine les unes après les autres. Un jour, pourtant, il croise la route d'une fille qui porte une boîte étrange, pleine de... pleine de quoi, d'abord ? Et pourquoi parle-t-elle si peu ? Où va-t-elle, et pourquoi prend-elle le risque de parcourir ce monde ravagé ? En lui faisant subir la question, Gueule de Truie fi nit par se demander si elle n’est pas liée à son propre destin, et si son rôle à lui, sa véritable mission, n'est pas de l'aider à atteindre l’objectif qu'elle s'est fixé, et peut-être même d’apprendre à vivre.

Quand je vous dis qu'en ce moment, je ressors de ces trucs.... Je ne sais même pas depuis combien de temps il est dans ma PAL celui là. Et en plus, Ptitelfe vient de m'offrir le tome 2 lors du SWAP de l'été. Je lui ai tout de même promis de ne rien faire traîner dans ses livres. Donc y'a pas. On sort le tome 1, En espérant que tout aille bien (je dirai bien plus de deux ans en fait. J'ai dû l'acheter... Franchement, je ne me souviens plus).La légende du Roi Arthur et des Chevaliers de la Table Ronde n'avait, depuis longtemps, inspiré un roman d'une telle envergure, d'un pareil souffle. Et, pour la première fois, ce draine épique nous est conté par une femme à travers le destin de ses principales héroïnes. Bien sûr, Merlin l'Enchanteur, Arthur et son invincible épée Excalibur, Lancelot du Lac et ses vaillants compagnons, tous sont présents mais ce sont ici les femmes, exceptionnellement attachantes, qui tiennent les premiers rôles : Viviane, la Dame du Lac, grande prêtresse d'Avalon, Ygerne, duchesse de Cornouailles et mère d'Arthur, son épouse Guenièvre, Morgane la Fée, soeur et amante du grand roi... S'appuyant sur plusieurs années de recherches, cette épopée envoûtante est bien autre chose qu'un roman historique de plus. Elle relate la lutte sans merci de deux mondes inconciliables, celui des Druides et des anciennes croyances défendant désespérément un paradis perdu et celui de la nouvelle religion chrétienne supplantant peu à peu rites et mystères enracinés au coeur de la Grande Bretagne avant qu'elle ne devienne l'Angleterre. Au-delà du rêve et de la réalité, au-delà des passions tumultueuses, où l'amour charnel, loin de toute notion de péché, pouvait s'extérioriser librement, au-delà des intrigues de Cour, des larmes et du sang, voici une nouvelle et fascinante reconstitution de l'un des thèmes romanesques les plus impérissables de toute l'histoire de l'Occident. Eternelle histoire d'amour et de mort, vécue et ressentie intensément par celles sans lesquelles l'exaltante aventure des Chevaliers de la Table Ronde, opposant forces du mal et hommes de bonne volonté, n'aurait jamais existé.


Alors là c'est pareil. La saga que j'ai lu en ne pouvant pas supporter l'héroïne (Sookiiiiiiiie). Franchement, mais c'était une horreur. Et je me suis enfilée les 12 premiers tomes. Mais royale ! Le treizième sort, je le prends en me disant qu'avec un peu de bol, elle va mourir et dans d'atroces souffrance. Mais là, je sais pas. C'est comme une vieille ennemie qu'on ne reverra plus. Il est resté dans la biblio. Non mais je vais le lire. Et j'espère qu'elle va morfler la Sookie ! Sookie et Arlene, c'est une longue histoire. Le jour où Arlene veut reprendre son job, Sookie ne voit pas pourquoi elle lui ferait ce plaisir. Après tout, Arlene a tout de même voulu la faire crucifier ! Quand à sa relation avec Eric Northman, elle s'évapore dans un silence glacial, et il ira jusqu'à ordonner à ses vampires de garder leurs distances...Quand Sookie en apprend la raison, elle est dévastée. Les choses se compliquent encore pour elle quand Arlene est retrouvée morte. Elle est immédiatement soupçonnée du crime. Enquêtant sur cette affaire, Sookie va alors découvrir que la vie à Bon Temps a de quoi faire frémir.



AAAAAhhhh. Julie Otsuka et sa plume adorable qui me fait lire ces tranches de vie comme elle l'entend. Celui là, je me le réserve pour une dure soirée, où je me planque sous le plaid avec mes trois chats et où personne ne viendra m'embêter.ORDRE D'ÉVACUATION N° 19 La pancarte avait fleuri du jour au lendemain. Sur les panneaux d'affichage, sur les arbres, au dos des bancs installés aux arrêts d'autobus. Placardée à la vitrine du bazar Woolworth's. Placardée à côté de l'entrée de la YMCA. Agrafée sur la porte du tribunal d'instance et clouée, à hauteur d'homme, sur chaque poteau téléphonique le long d'University Avenue. La femme se rendait à la bibliothèque pour rapporter un livre lorsqu'elle la remarqua sur la vitre d'un bureau de poste. C'était à Berkeley, par une journée ensoleillée du printemps 1942, et elle portait de nouvelles lunettes grâce auxquelles, pour la première fois depuis des semaines, elle pouvait voir distinctement tout ce qui l'entourait. Elle n'était plus obligée de plisser les yeux, mais elle le fit cependant par habitude. Elle lut l'avis en entier et, alors, les yeux toujours plissés, elle prit un stylo puis relut tout le texte. Les caractères étaient petits et noirs. Certains étaient minuscules. Elle griffonna quelques mots au dos d'un reçu de banque, puis tourna les talons, rentra chez elle et commença à faire ses valises. Lorsque, neuf jours plus tard, la lettre de rappel de la bibliothèque arriva au courrier, elle n'avait toujours pas terminé. Les enfants venaient de partir à l'école et le sol de la maison était jonché de cartons et de valises. Elle jeta l'enveloppe dans celle qui se trouvait à ses pieds puis sortit.

Et oui, un tome 2 et récent. Car ma politique, en dehors de ressortir mes vieux coucous délabrés, c'est aussi de lire vite, ce que j'achète. J'ai donc acquis récemment la suite de Royaume Magique à vendre. Conclusion, je le lis vite (voyez, quand je veux) Cela fait maintenant un an et dix jours que l’ex-avocat Ben Holiday est devenu le souverain légitime de Landover, et tout va pour le mieux dans le royaume. C’est lorsque d’étranges rêves viennent déranger la quiétude de Ben, Questor Thews et Salica que tout bascule. Certes, l’annonce qui vantait les mérites de ce monde magique affirmait « Tous vos rêves deviendront réalité », mais... si ces songes n’étaient que d’épouvantables cauchemars ? Car le jeu des apparences peut être parfois dangereusement trompeur, surtout quand Meeks, le terrible sorcier, Strabo le vieux dragon et la maléfique Nocturna fomentent une impitoyable vengeance...Une saga captivante, pleine d’aventure, de couleur et de personnages incroyables, qui en étonnera plus d’un !
Ah mais lui, je sais, je l'ai acheté il y 'a deux ans parce que je voulais lire de la SF et du Pierre Bordage ! *Fière* Non mais un jour, je lirai aussi ce que je prévois de lire tant qu'à faire parce que pour la petite histoire, je l'ai prêté celui là en disant qu'il était bien. Et j'ai acheté la suite parce que la personne a aimé et voulait connaître la suite. Tordue non ? Et si le passé avait été différent, quel serait notre présent ? Un monde scindé en deux.Les riches détenant le savoir, les pauvres condamnés à l'ignorance. Il y a ceux qui acceptent, s'oublient dans le silence. Mais il y a ceux qui se battent pour qu'une société plus juste émerge enfin.

1600 pages la bête ! Alors, lui, je l'ai acheté par défi. Parce que plus de 1000 pages, cela ne me fait pas peur n'est il pas ? Oui bah cela fait un an qu'il traîne là. Votre Koko; c'est pas un pitbull, c'est un rocket : elle aboie mais elle ne lit pas ! (et pan dans les dents) : Yougoslavie, fin des années cinquante. Dans un petit port de l’Adriatique, Anton et Jak, dix et onze ans, assouvissent leurs rêves de piraterie en volant des bijoux, de l’argent et des instruments de navigation sur les bateaux qu’ils astiquent pendant le jour – tout un butin qu’ils entreposent dans une cave laissée à l’abandon. Alors qu’ils doivent cesser leurs cambriolages, car pêcheurs et miliciens recherchent activement les voleurs du port, les deux garçons font la connaissance d’un ivrogne. En échange d’alcool, le vieil homme leur raconte l’épopée du Pirate Sans Nom, un forban hors du commun qui aurait disparu sans laisser de trace, tout en emportant avec lui son trésor, le plus fabuleux de l’histoire de la piraterie.Pour Anton, ce qui n’est sans doute qu’une légende va devenir sa principale raison de vivre. Devenu un pirate des temps modernes, un pilleur d'épaves, sa quête le mènera aux quatre coins de la planète, et il découvrira que derrière l’énigme du Pirate Sans Nom s’en cache une autre, bien plus ancienne, celle du Vaisseau ardent…

Alors, pour celui ci, c'est encore mieux ! Je l'ai acheté il y a environs un an. Bon jusque là, tout va bien. Je retarde, je retarde. Il y a trois quatre mois, je me dis que je vais le lire. Et là. Mais pas moyen de le retrouver ! Je m'arrache les cheveux, je deviens folle. Et voilà ty pas que je le trouve aujourd'hui en préparant la PAL. Je l'ai mis. Maintenant, je sais où il est ! Pour lutter contre une épidémie pour le moins singulière — puisqu'elle sait compter et ne touche que les enfants de son village — Boeuf Numéro Dix se rend à Pékin le jour de son dix-neuvième anniversaire. Là, il rencontre un vieil alcoolique, un sage qui bien des années auparavant fut célèbre sous le nom de Maître Li. De retour au village de Kou-Fou, tous deux découvrent sans mal que Fang le prêteur sur gage et Ma le Grigou ont empoisonné les enfants par erreur. Les deux coupables ont pris la fuite, mais il reste à guérir les enfants... Ainsi commence la première enquête de Bœuf Numéro Dix et Maître Li, dans une Chine qui ne fut jamais, où la recherche de la Grande Racine de Pouvoir les conduira à briser la terrible malédiction qui pèse sur la princesse aux oiseaux...


Bah oui, je ne vous avais pas mis de VO.... Ok je sors ! Le tocsin de la guerre résonne aux portes de l’Union. L’armée du monde libre, inexpérimentée, mal équipée, divisée par les querelles intestines que se livrent ses chefs incompétents, semble inconsciente du danger qui la guette. Face à elle, sur le front du Nord, les barbares de Bethod se chauffent d’un tout autre bois...Au Sud, les forces du Gorkhul se massent au pied de la cité de Dagoska. Alors que la ville bouillonne des préparatifs la bataille, l’inquisiteur Glotka – affecté là après la disparition suspecte de son prédécesseur – découvre une conspiration visant à livrer la ville à l’ennemi sans combat. Menacé à chaque instant, Glotka a besoin de réponses, et vite.Pendant ce temps, la poignée de héros réunie par Bayaz prend la route du Vieil Empire, à destination du bord du Monde. Le Mage espère y trouver la Graine, une relique surpuissante, jadis responsable de la destruction de plusieurs villes, et peut-être aujourd’hui l’unique voie de salut pour l’Union. Mais encore faut-il pouvoir s’en emparer... et la contrôler !
Cela faisait très longtemps que je n'avais pas ressorti mon chouchou, mon trésor, mon doudou depuis 15 ans : Christian Jacq. Alors je vous le sors :D L'Egypte n'est plus que l'ombre d'elle-même. Une armée de barbares venus d'Asie, montés sur des chars attelés à des chevaux (les Egyptiens n'en avaient jamais vu!), a déferlé sur l'empire. On les appelles les Hyksos, les "chefs des pays étrangers". Ils ont réduit en esclavage la terre des pharaons.Une seule cité n'a pas cédé, Thèbes, sur laquelle regne encore la veuve du dernier pharaon, Téti la Petite. Et Téti sait que les hommes ont renoncé devant la cruauté des Hyksos, devant les tortures incessantes, les exécutions sommaires, et ces bagnes dont personne n'est jamais revenu.mais téti a une fille de dix-huit ans, Ahotep. Et Ahotep, elle n'a jamais accepté la défaite: "Lorsqu'on n'a pas le choix, dit-elle souvent, on est libre!". Elle est fiére, belle, courageuse, elle n'a peur de rien. Et c'est ainsi qu'elle décide de ranimer la flamme de la résistance égyptienne! A elle seule! Avec la liberté en signe de ralliement....


Estelle Faye ! Je l'ai adoré avec Porcelaine. Je l'ai détestée avec La dernière lame et cette pauvre femme (dont j'adore les boucles d'oreilles) a dû proprement halluciner lors de notre rencontre car je lui ai dit qu'elle m'avait trahie avec la dernier lame. Mais on a bien ri, surtout que la pauvre était très timide. Et là elle me dit que celui là, il n'y avait pas de trahison (je l'ai menacée tout de même). Forcément, je serai une très mauvaise lectrice si je ne lui racontais pas tout. Mais pour cela, il faut lire les amis. La Gaule, au début du cinquième siècle après Jésus-Christ. Cerné par les barbares, minés par les intrigues internes et les jeux malsains du pouvoir, l'Empire romain, devenu chrétien depuis peu, décline lentement. Dans une villa d'Aquitania, perdue au milieu des forêts, vit Thya, seize ans, fille du général romain Gnaeus Sertor. À cinq ans, elle a manifesté pour la première fois des dons de devin. Mais dans l'Empire chrétien, il ne fait plus bon être oracle, et à cause de ce secret qu'elle doit garder, Thya est devenue une adolescente solitaire, à l'avenir incertain.Lors d'une des visites en Aquitania, Gnaeus tombe sous les coups d’assassins à la solde de son fils Aedon qui souhaite s'emparer de son siège au sénat. Il est ramené à la villa entre la vie et la mort et Thya cherche dans ses visions un moyen de le sauver. Son don lui permet d’apercevoir la forteresse de Brog, dans les montagnes du nord, là où, autrefois, Gnaeus a obtenu sa plus grande victoire contre les Vandales. Elle comprend alors qu'elle doit s’y rendre et s’enfuit dans la nuit.Sa route sera pavée de rencontres, Enoch, un jeune et séduisant barbare, ou encore un faune, un être surnaturel issu du monde païen, et Thya va évoluer et découvrir un monde en mutation qui n'est pas exactement celui que lui décrivait son père…

Cette fois ci, c'est mon tout dernier de la Collection Pandore. Et je sens que je vais être triste en le lisant. Parce que c'est la collection Pandore. Et que ce roman a tout plein de promesses. "Six clans, six magies, six pouvoirs. Un destin."Six Clans dirigent la Cité. Chacun possède une Magie qui commande aux éléments ou aux êtres vivants. De leur union dépend l’équilibre. C’est pourquoi durant la Fête des Échanges, les adolescents sont soumis à des épreuves, en vue d’être initiés. Parce qu’elle a échoué, la jeune Érine est bannie, loin de sa famille et de son Clan. Condamnée à survivre dans la zone d’exil, elle va bientôt découvrir le sombre secret de la Cité. Et le terrible complot qui menace de la détruire.

Allez, ! pour clôturer tout ceci, je vous mets un petit blanc, un petit coucou, une recommandation d'une ancienne bloggeuse qui avait instauré le challenge Cold Winter. Antonine, si jamais tu passes un jour par ici, celui ci est pour toi : Foisonnant, bourré d'aventures et de rebondissements, un roman hors normes qui mêle philosophie des Lumières, leçons d'anatomie à la bougie et amours maudites. Portée par une écriture flamboyante, une oeuvre d'une richesse exceptionnelle. Tristan Hart a vingt ans quand il quitte sa campagne du Berkshire pour rejoindre Londres et les enseignements du légendaire Dr William Hunter. Étudiant surdoué, depuis toujours obsédé par la relation entre le corps et l'âme, son ambition de chirurgien est de soulager la souffrance. Mais dans le secret de son cabinet d'études, il est une chose que Tristan n'ose s'avouer : le plaisir extrême qu'il prend à infliger la douleur. C'est alors qu'apparaît dans sa vie la belle Katherine Montague... «Le Bien, le Mal. Le Vrai, le Faux. Ces Termes sont bien piètres et impropres. En vérité, il n'y a qu'un seul Choix à faire c'est celui d'agir ou de ne pas agir.» «L'extraordinaire fiction gothique de Jack Wolf répond à toutes ses promesses. C'est un conte dans le sens le plus noble du terme. Puissant, parfois cru, toujours élégant, le roman explore l'éternel dialogue entre la tête et les tripes. Et le résultat est délicieusement sanglant... Jack Wolf nous livre son récit avec passion, précision et poésie. Tous ceux qui ont le coeur bien accroché et l'imagination fertile trouveront cette lecture tout simplement étincelante.» The Guardian




Et voilà les amis. C'est tout pour aller jusque Noël. Elle fait peur cette PAL, n'est il pas ? Pourtant, je la commencerai demain pour avoir un peu plus d'un mois pour tout lire. Sachant que mes trois copinautes d'amour (ma femme, la cinglée et la chouille) vont m'en ajouter (oui la cinglée c'est Yumiko parce qu'elle fait lire des livres qui font peur) (et ma femme, on doit lire les Assassins Royal et de la VO. Voyez ! ) Bref, je disgresse à mort. Mais en gros, je vais lire tout ça. Et les chroniquer. Et oui. Alors qu'en vous écrivant, je tarde à mort la fin de Fondation, le dernier de mon ancienne PAL. Si jamais, un de ces livres vous tente mais vous n'aimez pas lire tout seul. Viens chercher bonheur. Ceux qui lisent avec moi vous le diront. C'est une expérience à vivre. Mais je m'adapterai à votre rythme, promis ;)


2 commentaires:

  1. La Fille-Sortilège est à lire absolument ! Une lecture fantastique :).
    Je suis en plein dans Le Vaisseau ardent, et c'est vrai qu'il faut s'y mettre ! Mais pour le moment j'accroche bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais rien qu'à prendre le livre dans les mains, tu as peur. Et le pire c'est que je suis persuadée que je vais passer un excellent moment!
      Mais 1500 pages quoi ! lol

      Supprimer