jeudi 2 octobre 2014

The first Law by Joe Abercrombie




1 : The Blade itself


Présentation de l'éditeur : Logen Neuf-Doigts, le barbare le plus redouté du Nord a finalement vu sa chance tourner : son dernier combat risque bien d'être celui de trop. La perspective de ne laisser à ses ennemis hilares qu'une poignée de mauvaises chansons ne l'enchante guère ; aussi, quand les esprits lui révèlent qu'un mystérieux mage l'attend au Sud, se met-il en route. Après tout, qu'a-t-il de mieux à faire ? Jeune et fringant officier, le capitaine Jezal dan Luthar n'a rien de plus dangereux en tête qu'arnaquer ses amis aux cartes, se mettre minable et remporter le Tournoi annuel d'escrime. Mais la guerre gronde, et les batailles qu'on livre sur le front du Nord ne s'interrompent pas au premier sang. Tortionnaire accompli, l'Inquisiteur Glotka ne rêve que de voir l'arrogant capitaine tomber entre ses mains. Mais lui ou un autre, Glotka déteste tout le monde : obtenir des aveux de traîtrise à longueur de journée laisse peu de place à l'amitié. Sa dernière piste de cadavres pourrait bien le conduire droit au cœur du gouvernement corrompu... si toutefois il vit assez longtemps pour la suivre. Alors que de funestes complots sont sur le point d'être révélés, que des querelles millénaires remontent à la surface, la ligne qui sépare les héros des traîtres est assez fine pour faire couler le sang !




Bon. C'est pas tout de le lire mais il va bien falloir que je vous en parle.

Comme vous pouvez le voir dans mes libellés, c'est une lecture commune, une lecture VO et c'est un coup de coeur. Logiquement, je devrai savoir par où commencer. Mais non. Parce qu'il y a aussi tout ce qui a autours du livre en fait. Déjà, j'avais lu Servir Froid avec la belle édition de Bragelonne et j'ai adoré ! Là, de suite, je me suis dit qu'il fallait absolument me lire les Joe Abercrombie. Mais voilà, l'éditon Poche de La Première loi était bof bof. Les éditions grand format ? Bah pour les trouver walouh ! Une seule solution : la VO

Et là qu'est-ce que je vois pas sur The Book Depository ? Mais je vais vous le dire ! Le coffret des trois pour le prix d'un grand format basique. Forcément que je l'ai pris en me disant que j'allais quand même faire un petit effort pour lire tout ça en anglais. Mais encore fallait le lire. De discussions en discussions avec Yumi, on en vient à parler de Joe Abercrombie.

Faut savoir que Yumi et moi, on lit beaucoup de Fantasy mais rarement à deux. A deux, ce sont des thrillers complètement flippants. Mais Joe Abercrombie quand même.... Elle se commande la VF (mais quelle tricheuse) et hop, la lecture commune était programmée.

Deuxième difficulté, l'anglais. Parce que quand même c'est pas de l'anglais de débutant. Et Yumiko lit vite. Vite comme moi. Fallait que je drope un max si je voulais ne pas la laisser en plan tous les jours. Donc il a fallu que je m'accroche. Mais voilà, j'ai réussi *fière* et la lecture se passa merveilleusement bien.


De l'action à foison car les points de vue divergent constamment.

Nous suivons dans ce roman l'avis de trois personnages : Logen, un barbare Nordique qui pourrait être joué par n'importe quel acteur bourrin car c'est un homme d'action. C'est un homme simple. C'est un homme qui peut entendre les esprits aussi. Et c'est un homme qui voyage pour rejoindre un mage. Mais pourquoi choisit-il de le suivre ? Là..... Nous suivons aussi Glokta, un personnage totalement flippant mais que j'ai adoré. Pourquoi ? C'était un ancien guerrier mais qui a subit des torture de folie. Pour se reconvertir, il fait Inquisiteur. Et il est doué. Mais il déprime un peu le garçon et se demande un peu ce qu'il fait là. Genre. Et il a des manières très personnelles d'interroger ses victimes (Yumi ? Tu connais la question n'est ce pas ?) Enfin, Luthar, un jeune con (j'ai pas d'autres mots) qu'on aime bien retrouver dans ce genre de romans parce qu'il est très drôle dans son attitude un peu pédante. Mais il est là, il évolue, il grandit un peu, il tombe amoureux. Bref, la vie dans un livre de Fantasy quand on est du bon côté de la barrière.

Qu'est ce qui relie ces personnages ? Qu'est ce qu'il va se passer ? Quelles sont les lois ? Bien entendu, on se pose toutes ces questions et l'auteur se fera un malin plaisir de vous faire patienter. Et pourtant, on était au taquet parce qu'il fallait que les trois personnages se rencontrent un peu pour qu'on puisse comprendre un peu l'intrigue. Et croyez moi, les aventures qui les attendent avant de se rencontrer valent tout de même le détour.


Du coup, c'est lent ?

Et bien non. Certes, c'est un tome d'introduction donc il faut bien entendu qu'on apprenne à connaître les personnages. Que ce soit Logen, Glokta et Luthar. Et je les aime tous les trois, que ce soit par leurs côté drôles mais aussi leurs côtés touchant. Et à travers la connaissance de ces personnages, Joe Abercrombie nous a lancé un gigantesque filet de pêche qui constitue l'intrigue. Et celle-ci, croyez moi, n'est qu'embryonnaire pour le moment.

Car à la fin de ce tome, outre le fait que j'ai ri, que j'ai frissonné et que j'ai bien papoté avec Yumi sur le pourquoi du comment de certains personnages, de délires en folie car il y a des répliques là dedans qui sont juste incontournables, il y a énormément de questions que je me pose sur la suite, sur les lois, sur les directions que vont prendre les personnages.

En bref : une excellente lecture. J'ai hâte qu'on se mette aux prochains tomes.



2 : Before they hanged



Présentation de l'éditeur : Le tocsin de la guerre résonne aux portes de l’Union. L’armée du monde libre, inexpérimentée, mal équipée, divisée par les querelles intestines que se livrent ses chefs incompétents, semble inconsciente du danger qui la guette. Face à elle, sur le front du Nord, les barbares de Bethod se chauffent d’un tout autre bois...
Au Sud, les forces du Gorkhul se massent au pied de la cité de Dagoska. Alors que la ville bouillonne des préparatifs la bataille, l’inquisiteur Glotka – affecté là après la disparition suspecte de son prédécesseur – découvre une conspiration visant à livrer la ville à l’ennemi sans combat. Menacé à chaque instant, Glotka a besoin de réponses, et vite.
Pendant ce temps, la poignée de héros réunie par Bayaz prend la route du Vieil Empire, à destination du bord du Monde. Le Mage espère y trouver la Graine, une relique surpuissante, jadis responsable de la destruction de plusieurs villes, et peut-être aujourd’hui l’unique voie de salut pour l’Union. Mais encore faut-il pouvoir s’en emparer... et la contrôler !









Avec Yumiko, je pense qu'on est amoureuses.....


De Glokta ! Et oui, le pire des anti héros du monde. Mais alors, qu'est-ce qu'il peut être drôle ! L'auteur prend un malin plaisir, lorsqu'il doit prendre le point de vue de ce personnage, de nous donner ses pensées. Car il ne dit jamais ce qu'il pense. Il ne dit pas grand chose d'ailleurs. Comme qui dirait l'autre, tout se passe dans sa tête. Et je vous jure que c'est fin, c'est hilarant et même parfois assez trash. J'aime être dans la tête de cet homme parce qu'il nous dit la vérité nue. Et surtout, et c'est ce qu'il me fait hurler, c'est que pour un bourreau, il se demande toujours ce qu'il fait là. Pourquoi il fait ce métier. Parce que nous voyons ici ses capacités de commandements et on se dit qu'il pourrait en fait faire autre chose qu'Inquisiteur. Mais non. Il reste là, à râler dans sa barbe, à torturer des gens (bien entendu) et à sauver la face de ses employeurs (mais aussi à résoudre des complots).

Mais Logen n'est pas mal non plus, il faut le dire. Il doit suivre le Mage pour trouver la graine. Et il se retrouve dans des combats perdus d'avance. Et comme Glokta, même s'il parle peu, il parle toujours avec énormément d'humour. Et c'est un véritable régal. Il n'y a pas que les combats dans la vie, il y a aussi les relations avec les autres et j'aime le voir évoluer.


Comme toujours, on a piétiné. Résultat : lecture expresse !

Et chronique tardive, je sais. Mais la particularité des récits de la Première loi, c'est tout simplement que l'auteur prend tous les personnages, les sépare en groupe. Et nous passons tout le livre à se demander :
- Qu'est ce qu'il va se passer de fou encore dans ce tome ?
- Quelles vont être les pensées de Glokta (oui cash)
- Comment ils vont se retrouver ?
- C'est quoi le vrai complot ?

Et c'est par ce biais, cette attente incroyable, que le livre se transforme en véritable page turner. L'auteur prend tous les codes de la fantasy et les détourne à son profit. Et j'avoue qu'étant plus qu'une grande amatrice de Fantasy, c'est un régal pur et simple. Cela m'a envie de replonger dans d'autres sagas similaires (et d'ailleurs, Yumiko a dit vouiiiiii)

Bref, je piétine de vous lire le troisième tome pour l'année prochaine. Car il promet d'être époustouflant !




3 : Last arguments of kings


Présentation de l'éditeur : La fin approche. Logen Neuf-Doigts n'a plus qu'une seule bataille à livrer, sans doute la plus dure : celle qui l'opposera à Bethod, le roi du Nord, l'homme qui tient tête à l'Union. Il est temps pour le Sanguinaire de rentrer chez lui et d'affronter son plus vieil ami devenu son pire ennemi. Après avoir fait l'amère expérience de la guerre, Jezal dan Luthar a tourné le dos à la vie militaire pour couler des jours heureux avec sa promise. Mais le prestige et les honneurs ont la vilaine habitude de se rappeler au bon souvenir d'un homme au moment où il s'y attend le moins... Et tandis que le Roi de l'Union n'en finit plus d'agoniser, les paysans se révoltent et les nobles complotent. Nul ne semble conscient du danger qui pèse sur Adua. Bayaz a un plan pour sauver le monde, comme toujours, mais il comporte des risques. Le Premier des Mages est-il prêt à briser la Première Loi ?







Non mais c'est de ma faute, je voulais un grand final !

Il faut dire qu'avec ces deux premiers tomes, Yumi et moi étions dans les starting blocks ! Qui sont les méchants ? Que vont devenir nos héros ? Comment la guerre va se terminer ? Et c'est comme cela que complètement accro on s'est lancées dans ce tome 3 en occultant totalement le fait qu'il fasse bientôt 800 pages.... Ah mais la vache ! Pour du dense, c'est du dense mes loulous. Et ne croyez pas que l'auteur traine un peu partout. Il n'arrête pas entre scènes drôles, scènes de bataille, des réflexions, des retournements de situation et bien d'autres.

J'ai bien cru que je n'allais jamais m'y retrouver car n'oubliez pas, j'ai lu cette saga en VO. Mais non, j'ai encore pu tout comprendre. Et ce malgré notre rythme de lecture acharné. En effet, nous avons mis moins de deux semaines (de mémoire) pour tout lire. Ce livre est en lui même une véritable bataille car l'auteur s'amuse à alterner les personnages, les points de vue, les révélations, et n'hésite pas non plus à nous sacrifier quelques personnes dans la foulée.


La saga The First Law, un must have dans votre bibliothèque Fantasy.

Réellement, fondamentalement. L'écriture de Joe Abercrombie est unique en son genre, et c'est ce qui fait bien entendu tout son charme. Entre la première loi et Servir Froid (qui sont dans le même univers), nous avons un univers complexe, riche mais aussi brutal ! Aucun faux pas pour nos personnages n'est autorisé. Nous sommes bien entendu très loin des beaux héros tous blancs tous propres. Ici, tout n'est que nuances de noir et de gris. Chacun a quelque chose à se reprocher, quelque chose à regretter mais tous ont le désir d'avancer.

Après, tout n'est qu'intrigues, alliances, opportunités et parfois même coup de chance. Mais tous ces personnages sont magnifiques et je ne pense pas que vous vous en remettrez entièrement (Glokta, si tu m'entends, continue et garde ton humour ^^)

2 commentaires:

  1. Je le rajoute a ma wl! Déjà l'auteur m'avait bien plu dans les conférences aux Imaginales et ses livres ont l'air de valoir le coup

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah écoute, deux romans, deux coups de coeur. Quand même c'est un signe ;)

      Supprimer